Actualités

Statistiques

Des marchés actions qui montent malgré des flux vendeurs

02 juillet 2019 - fundsmagazine.fr

Les statistiques de marchés disponibles n’expliquent pas tout. «Nous avons beaucoup d’informations sur ce qui est le moins significatif», indique Cyril Collet, directeur de la gestion actions quantitatives chez CPR AM. Si l’analyse des flux classiques, surtout issus des institutionnels et des asset managers, pointe les 100 milliards de dollars de mouvements nets vendeurs à fin mai sur les marchés actions, au niveau mondial, elle délaisse certains acteurs de poids. «La hausse observée sur les cinq premiers mois de l’année est la conséquence des flux acheteurs de la gestion systématique et des programmes de rachats d’actions des entreprises.» Les fonds à stratégie momentum, qui achètent lorsque le marché monte, ont investi plus de 400 milliards de dollars à fin mai. Dans le cas du marché américain, les programmes de rachats d’actions des entreprises sont un facteur de soutien supplémentaire des cours. Ces rachats, estimés à plus de 940 milliards de dollars pour cette année, peuvent perdurer tant que les entreprises utilisent le levier de la dette pour les financer. «Or leur niveau d’endettement est aujourd’hui supérieur à celui de 2007.»
Par ailleurs, les fonds souverains, dont il n’existe que très peu de statistiques, ont également participé à ce mouvement de hausse. Quant aux banques centrales, si la BCE et la Fed ne peuvent intervenir directement sur les marchés actions, la BoJ détient 80 % des ETF indexés sur le Nikkei.