Actualités

Stratégie

Generali précise la nouvelle organisation de sa gestion d’actifs

05 octobre 2018 - optionfinance.fr

Le Groupe Generali poursuit son plan stratégique de renforcement de ses activités de gestion d’actifs en se réorganisant : si la marque Generali Investments perdure, l’entreprise est en revanche scindée en trois. La société de gestion Generali Investments Europe change de nom pour devenir Generali Insurance Asset Management, ou GIAM, et se spécialise sur la gestion de l’actif général des compagnies d’assurance – au premier rang desquelles celui de la maison mère – et des fonds de pension. Une gestion sous contrainte qui est au cœur de l’activité de l’asset manager. Une nouvelle société de gestion de droit italien est par ailleurs créée. «Generali Investments Partners ou GIP sera dédié aux stratégies de gestion sans contrainte, génératrices d’alpha, ainsi qu’aux actifs réels à destination de la clientèle externe. Le projet de développement de l’activité d’asset management du Groupe passe en effet par un renforcement de ces expertises innovantes, qui complètent notre savoir-faire historique sur les actions et la dette européennes», souligne Rebecca Fischer-Bensoussan, responsable commerciale pour la France de Generali Investments. Avec quelque 20 milliards d’euros d’encours, contre plus de 430 pour GIAM, GIP se positionne donc comme le relais de croissance du gestionnaire d’actifs italien. Pour développer ces nouvelles expertises, GIP s’appuiera sur une organisation en plateforme multiboutique. C’est la troisième entité issue de cette réorganisation, Generali Investment Holding, qui, outre son apport des fonctions support, détiendra les participations dans les sociétés de gestion affiliées.

Avant l’été, le groupe italien avait débauché une équipe de BlackRock pour créer Generali Global Infrastructure, une structure dédiée à la dette d’infrastructures. Le 6 septembre, il annonçait être en négociations exclusives avec la boutique française spécialisée en gestion ESG Sycomore Asset Management. Soumise à diverses approbations, cette opération devrait aboutir dans les prochaines semaines. Enfin, le 20 septembre, Generali et Peter Klaus, un ancien d’AllianceBernstein et Goldman Sachs Investment Management, s’alliaient pour créer Aperture Investors, une société de gestion new-yorkaise centrée sur le marché du crédit américain et dont les frais de gestion sont conditionnés par la surperformance générée. Cette réorganisation transalpine ne devrait pas changer la donne pour le bureau parisien. «Elle formalise une situation existante et conduit à une clarification du périmètre de nos équipes : les équipes en place sur la distribution sont désormais rattachées à GIP, tandis que celles qui ont en charge les mandats de type assurance sont chez GIAM. Par ailleurs, nous avons constitué une équipe au sein de GIAM dont la fonction est de créer des solutions sur mesure pour répondre aux besoins spécifiques des institutionnels, solutions dans lesquelles pourront être incluses toutes les expertises de GIP», explique Rebecca Fischer-Bensoussan. Annoncé en 2017, l’objectif stratégique de Generali est de dépasser 500 milliards d’euros d’actifs sous gestion et 200 millions d’euros de résultat net pour l’activité d’asset management d’ici 2020.