Actualités

Enquête

Intelligence artificielle et gestion d’actifs : quels enjeux ?

16 octobre 2018 - fundsmagazine.fr

Selon la dernière enquête 2018 de Fidelity auprès des investisseurs institutionnels internationaux, ces derniers estiment que les avancées technologiques vont radicalement modifier le paysage du secteur de l’investissement d’ici à 2025. Cependant, ils sont encore nombreux à devoir s’approprier ces nouvelles technologies.
Selon cette étude, les investisseurs institutionnels pensent que la généralisation des technologies va accélérer le fonctionnement des marchés et les prises de décision, les rendre plus précis et plus efficients. Au total, 62 % des personnes sondées pensent que les algorithmes de trading et les modèles quantitatifs sophistiqués renforceront l’efficience des marchés, et 80 % estiment que la blockchain et les technologies apparentées vont révolutionner le secteur.
Les institutions financières ont conscience de l’impact probable de l’intelligence artificielle (IA), et nombre d’entre elles pensent les utiliser à court terme pour développer leurs expertises. En France, seuls 30 % des répondants n’ont actuellement pas recours à l’IA (30 % ayant déjà intégré l’intelligence artificielle dans leurs processus d’investissement, et 40 % ont déjà testé ces nouvelles technologies). En Europe, c’est 54 %, et 100 % au Canada.
Selon la recherche de Fidelity, si 53 % des investisseurs institutionnels pensent que les nouvelles technologies remplaceront les fonctions d’investissement traditionnelles, ils sont néanmoins nombreux à insister sur l’importance de l’intervention humaine. En effet, la majorité estime que l’IA créera des emplois au lieu d’en détruire. En France, si les répondants estiment à 90 % que l’IA va effectivement remplacer certains métiers du secteur de la gestion d’actifs, ils sont presque autant à penser que cette technologie va aussi permettre de créer de nouveaux postes.