Actualités

Stratégie

Kepler Cheuvreux acquiert IFE Mezzanine pour étendre son offre sur le non-coté

16 novembre 2018

Kepler Cheuvreux veut profiter de l’attrait des classes d’actifs non cotés auprès des investisseurs institutionnels. La maison de recherche et de courtage a pris mercredi dernier le contrôle d’IFE Mezzanine, une société de gestion créée avec le soutien de la Caisse des Dépôts en 1998 et spécialisée dans les financements en quasi-fonds propres. «En une quinzaine d’années, nous avons accompagné une cinquantaine de PME/ETI dans leurs projets de croissance externe ou de transmission pour 550 millions d’euros, sous forme de financement mezzanine et, plus récemment, dans des transactions sans investisseur financier majoritaire», indique Dominique Fouquoire, président de la société de gestion qui prend le nom de KCI à l’occasion de la prise de contrôle par Kepler Cheuvreux. Ce dernier est déjà actif dans le non-coté puisqu’il a développé une activité d’analyse crédit, d’origination et de placement pour des financements de type Euro-PP, en particulier en partenariat avec Fédéris Gestion d’Actifs avant son intégration au sein de la Banque Postale Asset Management en 2016. 

Avec la prise de contrôle de KCI, l’idée est donc de se doter d’un accès direct aux investisseurs, que Kepler Cheuvreux côtoie par ailleurs au quotidien pour ses activités de recherche et de courtage sur les marchés cotés. C’est une équipe de six gérants, dont deux sont en cours de recrutement, qui rejoindront Kepler Cheuvreux. «KCI offrira deux fonds, précise Guillaume Cadiou, président du directoire de Kepler Cheuvreux. L’un a pour objectif de lever 200 à 300 millions d’euros sur l’activité d’origine d’IFE Mezzanine, soit un profil de risque pouvant générer un rendement de l’ordre de 10 %. L’autre sera un fonds de dette sur lequel nous comptons lever entre 300 et 400 millions d’euros et qui sera positionné sur un niveau de risque inférieur et un rendement de l’ordre de 4 %.» Les investisseurs institutionnels français de grande taille sont la cible prioritaire de ces fonds.