Actualités

Finance climat

La Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures s’allie à Amundi

13 septembre 2019 - optionfinance.fr

La plus jeune des banques de développement et le premier gestionnaire européen font cause commune autour du climat : l’Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB) – la banque multilatérale de développement créée en 2016 à l’initiative de la Chine – et Amundi viennent d’annoncer la création d’un programme d’investissement, l’Asia Climate Bond Portfolio, visant à développer le marché asiatique des obligations liées au climat. Abondé par l’AIIB à hauteur de 500 millions de dollars, le programme prévoit de lever une somme équivalente auprès d’investisseurs institutionnels internationaux. «Les objectifs de l’accord de Paris sont clairs, mais sa mise en œuvre ne l’est pas, regrette Thierry de Longuemar, directeur financier de l’AIIB. Cette association avec Amundi veut contribuer à combler cet écart en formulant un cadre pratique pour les financements en faveur du climat. » Les émetteurs corporate asiatiques sont tout particulièrement visés par l’initiative, mais pas uniquement pour leurs financements strictement verts (en énergie renouvelable, en immobilier durable, etc.) : les projets visant à limiter leurs risques climatiques ou à mieux résister aux changements climatiques sont également visés. De fait, le programme ne sera pas réservé aux green bonds : des obligations conventionnelles émises par des organisations à la pointe des sujets de transition énergétique seront également éligibles. L’initiative de l’AIIB se distingue en cela du fonds «green bonds» de 1,42 milliard d’euros créé en mars 2018 là encore par Amundi, avec, comme principal investisseur, la Société Financière Internationale (IFC), filiale de la Banque mondiale, qui avait alors apporté 256 millions de dollars. «Notre programme d’investissement est différent du fonds cocréé par Amundi et l’IFC : nous l’avons voulu plus ouvert, notamment en termes de montant ou de maturité des émissions ciblées, précise Thierry de Longuemar. Notre plateforme propose de s’aligner sur les besoins spécifiques des émetteurs, sous forme de solutions sur mesure.» Ce sont les équipes londoniennes de dette émergente d’Amundi qui gèreront le portefeuille.