Actualités

Etude

L’attrait de la Chine se renforce

02 janvier 2020

Une étude réalisée par Economist Intelligence Unit pour Invesco révèle que quatre investisseurs internationaux sur cinq prévoient d’augmenter leur allocation à la Chine lors des douze prochains mois. Parmi les répondants à cette enquête figurent des sociétés de gestion d’actifs et de fortune, des détenteurs d’actifs (compagnies d’assurances, fonds souverains, etc.), ainsi que des banques commerciales. Les actifs sous gestion des organisations interrogées vont de 500 millions de dollars à plus de 10 milliards de dollars. En général, les répondants estiment que l’exposition de leur organisation à la Chine est supérieure à la moyenne de leur secteur d’appartenance.

Dans la mesure où la Chine s’affirme comme un leader mondial du développement de technologies, l’innovation technologique (intelligence artificielle, robotique, etc.) est le thème d’investissement le plus susceptible d’attirer des organisations sondées (58 % des répondants), suivi de près par les services financiers (51 %) et les services de la «nouvelle économie» tels que la santé, les technologies de l’information et l’éducation (41 %). Le segment des énergies renouvelables constitue un autre thème important susceptible d’attirer les investissements, notamment aux yeux des répondants d’Amérique du Nord (39 %), à égalité avec les services de la «nouvelle économie».