Actualités

Etude

L’écart se creuse entre les styles croissance et value

28 avril 2020

Dans son «Observatoire des fonds» du premier trimestre 2020, Lyxor AM fait un premier bilan de la crise boursière. Premier constat : la dichotomie de performance entre les styles croissance et value s’est accélérée. Alors que l’indice MSCI Europe Growth avait déjà surperformé l’indice value de 13 % en 2019, il a enregistré un nouveau gain relatif de 13 % rien que sur le premier trimestre 2020. «Les fonds croissance ont bien résisté pendant la chute des marchés, mais ils affichent aussi les meilleures performances pendant la phase de rebond, alors qu’en 2008 celui-ci était porté par les valeurs cycliques et value», note Vanessa Bonjean, senior fund analyst chez Lyxor AM.

Autre enseignement de l’étude : la forte dispersion de performances entre les secteurs. Ces dernières s’échelonnent de + 1 % pour la santé à - 43 % pour les valeurs bancaires depuis le début de l’année (au 22 avril). Quant aux petites et moyennes capitalisations, si elles ont eu tendance à chuter davantage que les grandes valeurs pendant le krach, elles ont aussi plus fortement rebondi, davantage encore que le style croissance.

Dans ce contexte, les fonds actions domiciliés en Europe ont enregistré une décollecte somme toute limitée, de 37 milliards d’euros sur le trimestre. Seuls les fonds sectoriels sont restés dans le vert. En l’absence de visibilité sur la sortie de crise et son impact sur la croissance bénéficiaire des sociétés, les gérants font preuve d’attentisme. «Certains ont profité de la dislocation du marché pour se positionner sur des titres à fort potentiel, mais c’est une stratégie qui reste très limitée», souligne Vanessa Bonjean.