Actualités

Performances

L’ensemble des classes d’actifs ont souffert en 2018

04 janvier 2019 - optionfinance.fr

En 2018, une règle d’or des marchés financiers a été démentie : alors qu’une mauvaise année pour les actions est traditionnellement bonne pour les obligations, il n’en a rien été l’an dernier, comme le souligne une étude de DWS portant sur la période 1991-2018. Au niveau mondial, les rendements (en dollars) tant des marchés actions que des marchés obligataires ont été dans le rouge l’an dernier, à respectivement - 8,5 % et - 1,2 %. En 2011, dernière année à avoir connu un repli boursier, la contre-performance des actions avait été atténuée par la forte progression des obligations.

En 2018, les investisseurs n’ont pu trouver refuge nulle part, ou presque. Un bilan dressé par Sanso IS montre ainsi que, en dollars, seules trois des 30 principales classes d’actifs ont réussi à dégager une performance supérieure à l’inflation (souverains européens et américains ainsi que les FANG, les quatre grandes valeurs Internet américaines). Pour les investisseurs en euros, la liste est un peu plus longue mais, avec une fourchette de performances comprise entre - 18,9 % et 6,1 %, contre - 12 % et 39,2 % en 2017, 2018 restera dans les mémoires comme une année difficile pour l’ensemble des gestions.