Actualités

Baromètre

Les conseillers financiers ont fait preuve d’agilité en 2020

Funds Magazine - 16 décembre 2020

La publication, mi-décembre, du «Baromètre des conseillers financiers» de Natixis Investment Managers donne un éclairage sur la façon dont les conseillers financiers indépendants ou affiliés à un réseau bancaire et les banquiers privés ont géré les portefeuilles de leurs clients en 2020. Face à la volatilité engendrée par la crise liée au Covid-19, les conseillers financiers se sont montrés aussi réactifs que tacticiens. En matière de profil de risque, il apparaît que la structure d’un portefeuille de type prudent a peu évolué en 2020. Les quelques ajustements se sont traduits par une légère augmentation de la duration de la poche de crédit européen et de la part des fonds d’obligations à haut rendement. 

Le portefeuille de type équilibré présente une meilleure utilisation de la diversification en 2020 qu’en 2019. Selon l’analyse faite par l’équipe de Natixis Investment Managers Solutions, la rigidité de certaines allocations au sein de chaque grande classe d’actifs a fait place à une plus grande agilité. Une place plus importante est faite aux stratégies de niche, transversales ou thématiques. «Les stratégies alternatives et les fonds patrimoniaux ont payé le tribut de cette réallocation des portefeuilles types équilibrés, principalement en raison de leur risque élevé, qui a surpris beaucoup de conseillers financiers. La diminution des fonds patrimoniaux dans les portefeuilles et leur remplacement par des fonds ayant une stratégie plus définie révèle aussi une évolution dans la manière dont les conseillers financiers construisent leurs portefeuilles, privilégiant désormais une approche par brique «pure» de risque, signe d’une reprise en main de l’allocation en période de turbulences. Enfin, le portefeuille type dynamique, composé à 75 % d’actions, présente une part plus importante de titres vifs que fin 2019. Certaines positions ont également été renforcées en cours d’année, notamment sur les fonds accompagnant l’innovation comme les fonds thématiques, qui ont connu un rebond dans leur phase dite de «drawdown», typiquement beaucoup plus rapide que le CAC 40. 

L’équipe de Natixis Investment Managers Solutions constate enfin depuis l’été un retour des actions chinoises dans les portefeuilles, les conseillers financiers estimant que la Chine semble plus à même de tirer le bénéfice économique des plans de relance mis en place partout dans le monde.

Pour les mois à venir, les conseillers s’interrogent principalement sur la place et sur le rôle à donner à leur allocation obligataire. Le niveau très bas des taux d’intérêt remet en cause la double fonction traditionnellement dévolue aux obligations de générer du rendement et de préserver le capital d’un portefeuille.