Actualités

Baromètre des conseillers financiers

Les fonds patrimoniaux vont-ils tomber en disgrâce ?

16 octobre 2018 - fundsmagazine.fr

Natixis IM a dévoilé les résultats de son dernier baromètre des conseillers financiers. Il s’appuie sur l’analyse de 134 portefeuilles types de CGP en France, soumis pour analyse par Portfolio Research & Consulting Group (PRCG) entre juin 2017 et juin 2018, sans contrainte de taille. Cet échantillon inclut : 39 portefeuilles «prudents», 57 portefeuilles «modérés» et 38 portefeuilles «dynamiques», tels que les CGP les ont eux-mêmes caractérisés. Il en ressort que, durant la période concernée, après une prise de risque accrue jusqu’au début de 2018, les CGP repartent vers une allocation plus prudente dans un environnement de marchés turbulents. L’allocation aux fonds actions est historiquement élevée, témoin probable d’un changement de comportement vis-à-vis d’une classe d’actifs longtemps boudée en France. L’analyse souligne également que les CGP perdent patience avec les fonds patrimoniaux, qui n’ont pas offert le coussin de performance attendu dans l’environnement compliqué de 2018, tandis que les fonds obligataires alternatifs/non directionnels bénéficient d’un fort regain d’intérêt. Par ailleurs, l’enquête menée auprès des conseillers financiers à travers le monde, pour mieux comprendre leurs aspirations, leurs craintes ainsi que les besoins de leurs clients, fait ressortir que les conseillers financiers français proposent une gestion de portefeuille sur mesure plus naturellement que dans le reste du monde (72 % en France contre 68 % dans le RdM). Malgré un travail éducatif important, les clients des CGP restent trop focalisés sur la performance à court terme de leurs portefeuilles (pour 77 % des CGP). Ils sont également rétifs aux changements d’allocation, en France plus qu’ailleurs (62 % en France vs 34 % dans le RdM), soulignant le lien complexe des Français à la gestion dynamique de portefeuille.