Actualités

Etude

Les Français épargnent dès leur plus jeune âge

21 novembre 2018 - fundsmagazine.fr

Selon une étude menée par AXA IM sur la façon dont les jeunes de 8 à 15 ans perçoivent l’argent, les petits Français sont conscients de la valeur de l’argent et de l’importance de l’épargne. Ils créent leurs habitudes d’épargne assez jeunes, mais sont peu enclins à prendre des risques. Les enfants de 8 à 15 ans déclarent avoir trois principales sources d’argent : l’argent reçu en guise de cadeau à Noël, aux anniversaires, etc., l’argent de poche ainsi que la «rémunération» pour l’accomplissement de certaines tâches ménagères. Parmi les 8-15 ans interrogés, un enfant sur deux préfère recevoir de l’argent plutôt qu’un cadeau à son anniversaire. Cette propension augmente avec l’âge : entre 8 et 11 ans, ils ne sont que 33 % à préférer de l’argent, alors que les 14-15 ans sont 68 % à le souhaiter. Le changement s’effectue donc vers l’âge de 12-13 ans. Les enfants reçoivent en moyenne 7,83 euros d’argent de poche par semaine, soit plus de 400 euros par an.
Dans les cinq autres pays concernés par l’étude – Espagne, Hong Kong, Italie, Royaume-Uni et Singapour –, l’argent provient essentiellement des parents. L’argent de poche semble être une pratique plus courante à Hong Kong et à Singapour, avec respectivement 88 % et 84 % des enfants interrogés qui en reçoivent régulièrement.
En France, 72 % des jeunes de 8 à 15 ans déclarent posséder un compte bancaire sur lequel ils déposent leurs économies, ouvert par leurs parents. Ces derniers ont donc conscience du rôle qu’ils peuvent jouer pour sensibiliser leurs enfants à la notion d’argent. Ils déclarent par ailleurs les inciter à économiser dans l’objectif d’apprendre à gérer leur argent (67 %) ainsi qu’à préparer leur avenir (46 %). Les jeunes Français sont assez autonomes dans la gestion de leur argent, puisque 74 % d’entre eux vérifient régulièrement le montant de leurs économies : 56 % comptent leur argent pour savoir combien ils ont mis de côté, 43 % font des points réguliers sur leur situation financière avec leurs parents, et 22 % consultent leurs relevés bancaires. Cette relative autonomie pourrait se développer grâce aux outils digitaux, puisqu’un enfant sur six est déjà capable de consulter son solde sur Internet ou sur une application mobile.
Enfin, concernant l’avenir, les jeunes Français semblent manquer de clés pour savoir comment gérer leur argent ; 72 % déclarent ne pas avoir de cours ou d’activité sur la meilleure façon de gérer leur argent à l’école. Pour autant, 68 % des enfants répondent préférer recevoir deux euros dans trois semaines plutôt qu’un euro tout de suite, ils ont donc déjà conscience de la relation entre le temps et l’argent. Ils restent cependant prudents et peu enclins à prendre des risques : 68 % des enfants préfèrent conserver leur argent dans un endroit sûr plutôt que prendre le risque de le perdre en cherchant à le faire fructifier. Cela représente même 82 % des adolescents de 14-15 ans.