Actualités

Allocation

Les investisseurs souverains se détournent des actions

05 juillet 2019 - optionfinance.fr

Près de 90 % des investisseurs souverains (y compris les gestionnaires des réserves de banques centrales) anticipent la fin du cycle économique dans les deux années qui viennent, selon l’enquête mondiale réalisée par Invesco auprès de 139 acteurs gérant plus de 20 000 milliards de dollars. Pour préserver le rendement de leurs portefeuilles, ils ont donc entrepris une réallocation de leurs actifs : les actions ne représentent plus que 30 % des portefeuilles, contre 33 % en 2018, et sont devancées par les obligations, qui progressent de 30 à 33 %. Les actifs alternatifs illiquides continuent leur progression et représentent désormais plus de 18 % de l’allocation, dont 8,7 % pour l’immobilier, 6,9 % pour le private equity et 2,7 % pour les infrastructures. Ce retrait du marché actions devrait se poursuivre, puisque 24 % des investisseurs souverains envisagent de continuer de couper leurs investissements. En termes géographiques, ils se détournent des actifs européens, qu’ils trouvent moins attractifs du fait du ralentissement de la croissance et de la persistance du risque politique. Un tiers des répondants pensent ainsi réduire leur allocation vers l’Europe, au bénéfice de l’Asie en particulier.