Actualités

Stratégie

OFI AM confirme ses ambitions dans la distribution intermédiée

Funds Magazine - 24 février 2021

Dans la lignée de son plan « OFI 2020 », OFI AM a dévoilé ses nouvelles orientations stratégiques à horizon 2023. En plus de son engagement en matière d’investissement responsable et de son ambition de devenir le leader de l’ISR en France, le groupe dirigé par Jean-Pierre Grimaud entend poursuivre le développement des encours auprès de la clientèle intermédiée. Ces cinq dernières années, la réflexion a porté sur la conception d’une offre de produits adaptés ainsi que sur la mise en place d’une plateforme d’accompagnement des distributeurs. « Nous avons privilégié une approche de distribution multicanale en nous appuyant en premier lieu sur les réseaux de la Macif et de la Matmut ainsi que d’autres mutuelles pour lesquelles OFI AM gère des unités de compte afin d’accompagner la bascule des fonds en euro. Nous avons également visé la clientèle des banques privées qui travaillent en architecture ouverte et les CGP. Nous avons ainsi pris, en 2017, une participation dans le groupe Crystal qui possède le deuxième réseau français indépendant de CGP. Nous souhaitons également adresser la clientèle de CGPI ainsi que les distributeurs en ligne », détaille Jean-Pierre Grimaud, directeur général du groupe OFI. Ces choix ont été jusqu’ici payants puisque les encours gérés pour la clientèle intermédiée s’élèvent à 3,5 milliards d’euros. « La dynamique de collecte auprès de ce segment de clientèle est intéressante : elle est passée de 200 millions d’euros en 2019 à 500 millions l’an dernier. Et rien que sur le mois de janvier, nous avons collecté 150 millions ».

OFI Precious Metals, OFI RS MultiTrack, un fonds d’ETF diversifié labellisé ISR, et le fonds OFI RS Equity Climate Change captent une grande partie des flux de souscriptions. « Nous allons continuer à travailler sur la collecte en accentuant la communication auprès de la clientèle individuelle afin d’accroître la notoriété de la marque OFI AM. Nous sommes aussi très attentifs à l’accélération de l’utilisation du digital depuis la crise. On peut légitimement se demander si cela va se traduire par une consommation plus importante du canal digital dans la constitution de son épargne, notamment chez les jeunes. » A horizon 2023, la part de la distribution intermédiée dans les encours pourrait passer de 5 à 10 %.

Par ailleurs, même si le groupe espère continuer à gagner des parts de marché « rentables » auprès de la clientèle institutionnelle française, c’est sur l’international qu’il compte pour son développement futur. Une étape importante a été franchie avec la création d’une société de gestion commune avec DPAM à Hong Kong. OFI AM en détiendra 66 %. Une offre commune va être élaborée pour la clientèle asiatique.