Actualités

Société

Ostrum AM : le nouvel ensemble conservera une gamme de fonds ouverts

Funds Magazine - 24 mars 2020

Après le départ des dirigeants de LBPAM et d’Ostrum, peu de temps après l’annonce du rapprochement de leurs activités de gestion de taux l’été dernier, le projet pourrait être de nouveau ralenti par le confinement actuel alors que le processus de consultation des comités d’entreprise devait débuter en mars. Soutenu par BPCE-Natixis et La Banque Postale, ce rapprochement répond à la volonté d’allouer des ressources sur un type de gestion et un segment de clientèle en particulier. «Aujourd’hui, les commissions de gestion sont soumises à une forte pression, en particulier sur le marché des clients institutionnels. En parallèle, les investissements nécessaires pour accompagner les évolutions réglementaires et la transformation des systèmes d’informations sont très coûteux», explique Philippe Setbon, directeur général d’Ostrum AM depuis novembre dernier. Les clients sont également de plus en plus demandeurs de services spécifiques qui leur permettent de revoir leurs propres modèles opérationnels. «Avec une taille conséquente, notre capacité d’investissement serait étendue pour nos clients et notre visibilité sur le marché, renforcée.»

La future entité sera détenue à 55 % par Natixis (au travers de sa filiale Natixis Investment Managers) et à 45 % par LBP (au travers de sa filiale LBP Asset Management), dans le cadre d’une gouvernance équilibrée. Le nouvel ensemble conservera une gamme de fonds ouverts taux/crédit qui sera distribuée par la plateforme de Natixis IM. «A terme, tous nos fonds ouverts seront labellisés», précise Philippe Setbon. Enfin, les activités d’Ostrum non concernées par le projet (actions, dettes privées…) vont être cédées à d’autres affiliés et les équipes redéployées.