Actualités

Croissance

Records de dividendes en Europe au deuxième trimestre

19 septembre 2018 - fundsmagazine.fr

Au cours du deuxième trimestre, les dividendes ont augmenté de 12,9 % à l’échelle internationale, pour atteindre le montant record de 497,4 milliards de dollars. «La croissance sous-jacente s’est élevée à 9,5 %, soit son rythme le plus rapide en trois ans», indique Janus Henderson dans son dernier rapport sur les dividendes mondiaux. Une douzaine de pays dont la France, le Japon et les Etats-Unis, qui font partie des plus importants contributeurs à l’indice Janus Henderson Global Dividend, ont versé des montants records.
Le deuxième trimestre est dominé par l’Europe hors Royaume-Uni, les deux tiers des dividendes de la région étant versés au cours de la période. Le rapport de Janus Henderson souligne que la croissance de la région a été la plus solide depuis le deuxième trimestre 2015, en matière de sous-jacents. Les dividendes européens ont atteint le montant record de 176,5 milliards de dollars, en hausse de 18,7 % en glissement annuel. La croissance sous-jacente s’est élevée à 7,5 % après ajustement des effets de change et d’autres facteurs mineurs. Des records ont été atteints en France, en Allemagne, en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique, au Danemark et en Irlande. La croissance a été largement répartie sur l’ensemble des pays et des secteurs, et très peu de sociétés de l’indice ont réduit leurs versements.
 Par ailleurs, les dividendes asiatiques ont augmenté de 29,2 % pour atteindre 42,8 milliards de dollars, stimulés par les dividendes extraordinaires à Hong Kong et Singapour, mais la croissance sous-jacente s’est également révélée solide, à 13,5.
Enfin, les dividendes nord-américains ont augmenté de 5,1 % pour atteindre le montant record de 127,3 milliards de dollars. La croissance sous-jacente est ressortie à 8 %. Aux Etats-Unis, c’est dans les secteurs de la technologie et de la finance que la croissance s’est avérée la plus rapide. A eux deux, ils représentent un tiers des dividendes versés. Les fortes hausses réalisées par Apple, Microsoft, JP Morgan et Bank of America sont celles qui ont le plus contribué à la croissance de ces secteurs.