Actualités

ESG

Soupçons de greenwashing chez DWS : une contre-attaque américaine ?

Option Finance - 03 septembre 2021

L’explosion du marché de l’investissement responsable ces derniers mois a fait une première victime. DWS, la filiale d’asset management de Deutsche Bank, est soupçonné d’avoir embelli son rapport annuel et surestimé l’ampleur de ses efforts en matière de gestion ESG. Ces accusations – dont DWS s’est immédiatement défendu – ont été portées par Desiree Fixler. Cette dernière a occupé le poste de « group sustainability officer » du gérant allemand entre juin 2020 et avril 2021, soit au moment où entrait en vigueur en Europe une réglementation justement censée prévenir le greenwashing : le SFDR (Sustainable Finance Disclosure Regulation). Ce texte impose aux sociétés de gestion de classer leurs fonds selon leur degré de prise en compte des facteurs extra-financiers. Mais ce classement reste déclaratif et à la main des asset managers, sans instruction précise des superviseurs (lire Option Finance du 10 mai). Un flou dans les définitions qui, selon Desiree Fixler, permet aux gérants de tromper leurs clients.

L’affaire, révélée par le Wall Street Journal, a immédiatement suscité l’intérêt des autorités, allemandes certes mais aussi américaines : outre-Atlantique, l’autorité des marchés, la SEC, a ouvert une enquête, et le département de la Justice se pencherait aussi sur le sujet. En Europe, certains observateurs se demandent si cette charge américaine est totalement désintéressée. « L’enquête ouverte outre-Atlantique peut être vue comme une tentative des Etats-Unis de reprendre la main sur les sujets de finance durable, soulève une analyste au sein d’un grand gérant européen. Ils ont beaucoup de retard dans ce domaine qui devient majeur pour l’industrie de la gestion d’actifs et que l’Europe a préempté. Avec la mise en place de sa taxonomie, elle est en train de donner le ton pour de futurs standards internationaux. » Des standards sur lesquels la finance anglo-saxonne aimerait aussi peser, à l’image des travaux de la fondation IFRS.