Actualités

Collecte

Tikehau Capital tire parti des dispositifs de relance

Option Finance - 13 novembre 2020

Avec un encours de 25,9 milliards d’euros en croissance de 16,5 % sur un an, l’activité de gestion d’actifs de Tikehau Capital ne ressent pas les effets de la crise. «80 % de nos actifs sous gestion sont logés dans des fonds fermés, investis à long terme sur des actifs non cotés, rappelle Henri Marcoux, directeur général adjoint de Tikehau Capital. Cette spécificité de notre modèle économique nous rend beaucoup moins sensible que d’autres gestionnaires d’actifs au risque de décollecte dans les environnements
de marché chahutés.» Les souscriptions se sont de fait largement poursuivies sur la période : 2,6 milliards d’euro sont été collectés en net sur les neuf premiers mois de l’année, dont 1,5 milliard au seul troisième trimestre.

150 millions d’euros de l’Etat

La société de gestion a en particulier su se positionner sur plusieurs appels d’offres lancés par le gouvernement ou la Place de Paris pour lutter contre les effets économiques de la crise sanitaire et soutenir la relance. C’est tout d’abord l’activité historique de Tikehau, la dette privée, qui en a bénéficié. Le gérant, déjà en charge de plusieurs fonds Nov» sous l’égide de la Caisse des dépôts, a en effet été de nouveau choisi pour gérer le véhicule de Place «Novo 2020» dédié à la dette d’entreprises. «Nous avons collecté environ 120 millions d’euros sur ce nouveau fonds auprès des
assureurs
», indique Henri Marcoux.
Mais c’est surtout sur le segment du capital-investissement, développé plus récemment
par le gestionnaire, que l’apport des dispositifs de relance a été le plus net. Sa filiale Ace Management, issue d’une acquisition réalisée en 2018, a remporté fi n juillet l’appel d’offres lancé par l’Etat et un consortium de quatre groupes de l’industrie aéronautique pour gérer un fonds de private equity dédié au soutien de la filière. 630 millions d’euros ont été levés à cette occasion, dont 200 millions auprès des industriels et, pour la première fois dans l’histoire de Tikehau, 150 millions directement auprès de l’Etat français. «Cet appel d’offres gagné par notre filiale Ace Management illustre parfaitement notre stratégie en matière de croissance externe, met en avant Henri Marcoux. Nous cherchons des gestionnaires qui ont un vrai savoir-faire, une équipe et un très bon historique de performances, pour les rattacher à notre plate-forme de distribution.»

 

Le retail comme relais de croissance

Pour la fin d’année, les efforts de Tikehau se portent principalement sur deux autres véhicules de private equity du groupe : le fonds dédié à la transition énergétique et celui de capital croissance. Tous deux ont reçu mi-octobre le label «relance» mis en place par le gouvernement français (lire Option Finance du 2 novembre) et la période de souscription a été étendue jusqu’à la fin d’année.
Le gestionnaire espère continuer d’attirer les capitaux des institutionnels sur ces fonds, qui pesaient déjà respectivement 510 et 370 millions d’euros fi n 2019, mais aussi les particuliers. «Depuis deux ans, on constate une forte demande de la clientèle privée, et notamment des particuliers fortunés, pour des supports d’investissement dans le non-coté, souligne Henri Marcoux. Pour permettre la commercialisation de nos stratégies auprès de cette nouvelle catégorie de clients, nous avons d’ores et déjà noué des partenariats bancaires en Italie et en Espagne, grâce auxquels nous avons collecté environ 500 millions d’euros. C’est un axe de développement stratégique pour nous.» Un des relais de croissance sur lesquels Tikehau compte pour tenir ses engagements : atteindre 35 milliards d’euros d’actifs sous gestion à horizon 2022.