Allocation

CGP

CGP-CGPI : bilan du premier semestre 2014

Funds - 30 juin 2014 - Catherine Rekik

CGP-CGPI, Actifs risqués

Funds dévoile les résultats d’un sondage réalisé en juin auprès des conseillers en gestion de patrimoine. Dans cette troisième édition, les CGP constatent une amélioration du sentiment général de leurs clients, plus enclins à revenir sur des actifs risqués, notamment via des fonds flexibles largement plébiscités.

Quel est le sentiment général de vos clients depuis le début de l’année ?

Amélioration du sentiment général des clients

La troisième édition de ce sondage montre une nette amélioration du sentiment général des clients. Après plus de deux années de hausse sur les marchés financiers, 53,4 % des CGPI estiment que leurs clients sont plutôt confi ants. Paradoxalement,
ils sont légèrement moins nombreux que l’an dernier à avoir eu une collecte positive durant le premier semestre (87,5 % contre 89,8 % un an auparavant). Néanmoins, pour une majorité d’entre eux, cette collecte est en hausse.

 

 

Les performances des marchés financiers ont vaincu de nombreuses réticences

Près de 64 % des CGPI déclarent que leurs clients investissent à nouveau sur des actifs risqués alors qu’à peine 41 % des sondés répondaient par l’affirmative en 2013. Cela se fait aussi bien par arbitrage que par arrivée de new cash. Les fonds diversifiés et flexibles remportent une large adhésion, mais certains n’hésitent pas non plus à revenir sur des fonds actions purs.

Part en unités de compte des clients

Face à la baisse continue des rendements des fonds euro, une des tâches les plus délicates est d’amener les clients à arbitrer ces fonds dans les contrats d’assurance vie au profit des unités de compte. La part des unités de compte est plus importante cette année qu’en 2013 – 47,9 % contre 41,4 % –, mais de nombreux clients sont encore réticents. L’offre d’alternatives s’enrichit pourtant régulièrement. Certains CGPI amènent leurs clients à s’intéresser notamment à des fonds de performance absolue.

Principaux fournisseurs

La question concernant les principales sociétés de gestion avec lesquelles les CGP ont l’habitude de travaillera été laissée ouverte afin d’obtenir des réponses spontanées. Le trio de tête reste inchangé mais DNCA arrive cette année en première position. Les flux de collecte ont,en effet, montré ces derniers mois que les sorties importantes sur Carmignac Patrimoine avaient principalement profité au fonds Eurose, dont l’encours a dépassé 7 milliardsd’euros. Parmi les sociétés de gestion les plus fréquemment citées,on retrouve en quatrième position Financière de l’Echiquier, quasiment ex æquo avec M&G, puis Fidelity et CPR AM. Les sociétés H2O et Schelcher Prince Gestion ont été bien plus citées que l’an dernier.

Sociétés de gestion

Dans son numéro de juillet/août, Funds a consacré un dossier à des sociétés de gestion n’ayant que quelques années d’existence. Il nous a paru intéressant d’interroger les conseillers en gestion de patrimoine sur ce sujet et de voir s’ils étaient prêts à travailler avec des boutiques ayant moins de cinq ans.Une majorité d’entre eux a répondu «non» pour différentes raisons, principalement parce que le seuil des cinq années d’existence est primordial aussi bien pour se forger une certitude sur la solidité de la société que pour l’historique des fonds : «manque de visibilité» et «incertitude» sont les termes qui reviennent le plus pour justifier le «non». Un faible pourcentage des sondés estime que ces nouvelles offres ne sont pas adaptées à leurs clientèles, quelques-uns regrettant qu’elles ne soient pas toujours référencées sur les plateformes. Enfin, les CGP ayant répondu «oui» à cette question ont mis en avant l’expérience du gérant plutôt que la date de création de la société de gestion. Ils ont principalement cité H2O AM,Mandarine Gestion, Sunny AM et Axiom AI.

Perspectives

Quels sont les nouveaux fonds qui vous ont séduit ces derniers mois ?

Les conseillers en gestion déclarent, en grande majorité,ne pas avoir été intéressés par les nouveautés lancées depuis le début de l’année. Beaucoup de sociétés de gestion ont mis l’accent sur les fonds de petites et moyennes capitalisations boursières lancés dans le cadre du PEA PME, mais les CGP ne mentionnent aucun d’eux en particulier. Ils sont plutôt allés chercher la diversification auprès de sociétés de gestionavec lesquelles ils ne travaillent pas de façon régulière plutôtqu’en investissant dans de nouveaux produits.