Allocation

Immobilier

Comment renforcer la visibilité dans un environnement très complexe ?

Funds Magazine - 16 Octobre 2020 - Audrey Corcos

Les sociétés de gestion immobilière font face à un défi de taille. Alors que la pierre papier a bâti son succès sur sa capacité à délivrer un rendement régulier aux investisseurs, l’environnement s’est largement complexifié avec la crise sanitaire. Non seulement les actifs voient leur mutation s’accélérer, mais les difficultés économiques actuelles et à venir fragilisent certains locataires.

La crise sanitaire a accéléré la réinvention des usages et la mutation de certaines classes d’actifs immobiliers, en particulier le bureau, tout en fragilisant d’autres secteurs (commerces et hôtellerie).

Les sociétés de gestion doivent s’adapter à ces changements, qui rendent leur environnement beaucoup plus complexe et altèrent la visibilité. Néanmoins, certains éléments de stabilité se dégagent, qui permettent aux professionnels d’orienter leurs décisions.

Des bureaux à réinventer

L’essor du télétravail challenge le segment du bureau, désormais considéré comme the «place to meet» et moins comme «the place to work». A l’avenir, les entreprises devraient davantage miser sur les espaces de bureaux comme des lieux collaboratifs pour développer la créativité, s’éloignant peu à peu des espaces traditionnels de travail et de supervision des salariés.

La dernière enquête mondiale menée par CBRE, intitulée «L’opinion des entreprises face à l’immobilier en 2020», révèle qu’une large part des entreprises (85 %) a engagé une optimisation de son portefeuille d’actifs. 73 % des entreprises sondées affirment que les espaces flexibles feront partie de leur stratégie immobilière à long terme. Le «flex office» devrait les séduire davantage en leur permettant, dans un contexte incertain, de ne pas être contraintes par des surfaces qui peuvent s’avérer inutiles.

Il est encore très difficile d’estimer l’impact précis de ces mutations. Certains professionnels estiment que le télétravail pourrait réduire de 5 % à 15 %...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner