Allocation

Allocation d’actifs

Des opportunités sur les marchés nordiques

Option Finance - 1er avril 2019 - Sandra Sebag

Marchés financiers, Zone euro

Des opportunités sur les marchés nordiques

La Suède, la Norvège, le Danemark et la Finlande sont des marchés qui attirent régulièrement les investisseurs français, en particulier lorsque la crise menace en zone euro. Ils offrent en effet des actifs de qualité et certains rendements intéressants, tant sur les actions que sur les obligations.

Le nord de l’Europe et, en particulier, ses marchés obligataires suscitent à intervalles constants l’intérêt des investisseurs de la zone euro. «Ce thème revient régulièrement lorsque les économies de la zone euro apparaissent fragilisées, confirme Antoine Lesné, responsable de la stratégie et de la recherche de SPDR pour la zone EMEA. Cela a été le cas lors de la crise de la dette souveraine en 2011/2012 ou, plus récemment, à l’occasion des démêlés entre le gouvernement italien et l’Union européenne, ou encore du fait du ralentissement de la zone euro. Il s’agit alors d’aller trouver des titres de qualité en dehors de la zone euro ainsi qu’un supplément de performance dans certains cas.»

Des actifs bien notés

Les dettes souveraines du Danemark, de la Norvège et de la Suède sont en effet notées triple A car elles présentent des ratios dette/PIB parmi les plus bas au monde. «Ce ratio ressort à moins de 40 % du PIB en Suède et au Danemark en 2018 et la dette nette est largement négative en Norvège, cette dernière disposant d’un fonds souverain qui est créancier du reste du monde», relate Laurent Clavel, responsable de la recherche chez Axa Investment Managers. En Finlande, seul pays de la zone à avoir rejoint la zone euro, la notation est double A et le ratio dette/PIB est un peu plus élevé, autour de 60 %, mais reste bien inférieur à celui de la plupart des pays de la zone euro. La croissance économique est également plus dynamique au nord qu’en Europe continentale.

Dag Messelt, spécialiste des investissements nordiques, Alfred Berg
Alfred Berg

«Sur les vingt dernières années,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner