Asset Management

Allocation

Fonds thématiques : à manier avec précaution ?

Funds Magazine - Septembre 2018 - Catherine Rekik

Fonds thématiques, ETF

Fonds thématiques : à manier avec précaution ?

Les sociétés de gestion ont-elles enfin trouvé la martingale pour vendre des actions aux investisseurs en leur proposant des fonds thématiques ? S’il est difficile d’avoir une vision globale de la collecte sur les différentes stratégies, le succès de certaines maisons comme Pictet AM, pionnière dans ce domaine, ou CPR AM confirme l’intérêt des clients pour ces fonds tandis que l’offre ne cesse de s’enrichir, les grandes maisons ou les petites boutiques multipliant les lancements. Si la plupart de ces fonds sont gérés activement, de nombreux ETF thématiques sont également disponibles.

Fin août, Pictet AM a annoncé le lancement de Pictet-SmartCity, un fonds qui cherche à tirer profit du fort potentiel de croissance des sociétés qui trouvent des solutions intelligentes aux défis liés à l’accélération de l’urbanisation. La gamme de fonds thématiques de Pictet AM, développée à partir de 1995, compte désormais une douzaine de fonds totalisant plus de 40 milliards d’euros d’encours. L’an dernier, elle a capté la moitié des flux collectés. L’équipe de gestion thématique s’attache à identifier des thèmes porteurs de croissance, capables de traverser les différents cycles de marché, et à trouver des pépites partout dans le monde. Chacun des thèmes investis fait la part belle à l’innovation. Certains fonds de la gamme ont connu un succès très rapide, comme le fonds Pictet-Robotics, qui, dix-huit mois après son lancement en 2015, a été «soft closé» après avoir dépassé 3 milliards d’euros d’encours.

Devant l’enthousiasme des investisseurs pour les sujets liés aux ruptures technologiques, les sociétés de gestion ont fait preuve de réactivité en lançant différents fonds sur cette thématique, le marché de la robotique et de l’intelligence artificielle étant estimé à plus de 150 milliards de dollars à l’horizon 2020. Commercialisé depuis décembre 2016, le fonds CPR

Invest-Global Disruptive Opportunities a ainsi récemment passé la barre du milliard d’euros d’encours. Edmond de Rothschild AM surfe aussi sur cette tendance, avec le fonds Edmond de Rothschild Fund Big Data, tandis que Candriam a lancé Candriam Equities Robotics. Des boutiques de plus petite taille, comme Financière Arbevel ou Trecento AM, ont créé des fonds dédiés à la thématique au sens large.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner