Asset Management

Industrie

Gestion active vs gestion passive : l’impossible revanche ?

Funds Magazine - Mars 2019 - Catherine Rekik

Industrie

Entre les fonds passifs et les fonds actifs à faible tracking error, il devient de plus en plus difficile pour les investisseurs de faire leur choix. D’autant que 2018 a de nouveau été compliquée pour la gestion active, alors que de nombreux gérants avaient espéré, sur fond de retour de la volatilité, prendre enfin leur revanche en matière de performance. Pour certaines classes d’actifs, l’arbitrage entre les deux styles de gestion a de moins en moins de sens.

Depuis une dizaine d’années, la montée en puissance de la gestion passive a mis en lumière les performances moyennes de certaines gestions actives par rapport à leurs indices de référence. La directionnalité des marchés a été un facteur très important dans l’accélération de l’utilisation des ETF. Aussi le retour de la volatilité et des marchés moins directionnels en 2018 a-t-il, dans un premier temps, laissé entrevoir une bonne année pour les gérants actifs. En réalité, l’année a été compliquée pour la gestion d’actifs en général et la gestion active en particulier. «L’idée que la gestion active fasse mieux que la gestion passive ne s’est pas vérifiée. Cependant, il y a une série de facteurs, en particulier le manque de rationalité des marchés, qui ont rendu le travail des gérants actifs très difficile. En Europe, 103 milliards d’euros sont sortis de la gestion active, contre 10 milliards de flux entrants sur la gestion passive au quatrième trimestre. Pour la première fois, nous avons constaté 30 milliards de rachats sur les fonds obligataires actifs, contre 7 milliards de collecte pour les fonds obligataires passifs. Finalement, la gestion passive a plutôt bien résisté, alors que certains avaient anticipé une amplification de la baisse sur ces produits», explique Marlene Hassine Konqui, responsable de la recherche ETF chez Lyxor AM.

A l’heure où les frais de gestion sont de plus en plus scrutés et discutés, la contre-performance des fonds actifs tombe plutôt mal. «Sur une...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner