Allocation

Parole d’expert

«La Chine se tourne davantage vers l’innovation et la consommation»

Funds Magazine - 31 décembre 2020 - Proposé par BNP Paribas Asset Management

Innovation

Jessica Tea, spécialiste produit BNP Paribas Asset Management pour le fonds BNP Paribas China Equity, souligne les principales raisons qui conduisent à introduire des actions chinoises dans un portefeuille d’actions émergentes dans une optique d’investissement à long terme.

Quelle va être la portée à court et moyen terme de l’accord de libre-échange signé entre la Chine et la plupart des pays d’Asie-Pacifique ?

L’accord de création d’une zone de libre-échange, le RCEP (Partenariat régional économique global), signé le 15 novembre dernier entre l’Asean (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) et cinq de ses grands partenaires, à savoir la Chine, le Japon, la Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, va accélérer la montée en gamme dans la chaîne de production, favoriser les échanges de services et renforcer les infrastructures de télécommunications. Cet accord vise aussi à favoriser le développement économique et financier de la région pour accroître son influence et sa capacité à imposer ses normes, ses entreprises, ses valeurs. Pour la première fois, on associe les deux plus grandes économies asiatiques – la Chine et le Japon – aux ambitions d’intégration régionale des pays du Sud-Est asiatique. L’impact à court et moyen terme va être très important pour toute l’Asie. La Chine va également en bénéficier.

La mutation de l’économie chinoise vers des produits à plus forte valeur ajoutée et vers les services vous conduit-elle à ne plus investir dans certains secteurs ?

La Chine se tourne davantage vers l’innovation et la consommation, ce qui revient à favoriser un certain nombre de secteurs qui bénéficient d’une croissance structurelle. Nous privilégions trois thèmes sur le long terme : l’innovation, la consommation et la consolidation. La Chine consacre des ressources importantes dans le développement technologique, non seulement pour échapper à la dépendance des Etats-Unis, mais aussi parce que ses secteurs traditionnels doivent améliorer leur productivité. La digitalisation bénéficie aux entreprises de la technologie, mais aussi aux...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner