Allocation

Michel Saugné, directeur associé de la gestion actions chez Tocqueville Finance

«La crise de la Covid a un effet d’accélérateur de tendances sur les fonds thématiques»

Option Finance - 30 octobre 2020 - Parole d'expert

Fonds thématiques

Une des caractéristiques principales des fonds thématiques : investir sur les grandes tendances qui vont façonner l’avenir. La crise a-t-elle apporté la confirmation de ces tendances, ou rebattu les cartes sur un segment de plus en plus encombré ? L’analyse de Michel Saugné, directeur associé de la gestion actions chez Tocqueville Finance.

L’intérêt des investisseurs pour la gestion thématique est-il toujours aussi marqué malgré la crise ?

Depuis plusieurs années, les investisseurs privilégient l’investissement sur des thèmes facilement identifiables, ayant du sens sur le long terme. L’épidémie de Covid n’a fait que renforcer cette tendance, comme le démontrent les chiffres. Chez Tocqueville Finance, notre collecte a ainsi légèrement progressé depuis la crise de la Covid, notre gestion thématique atteignant 1,2 milliard d’euros d’encours sous gestion, sur les 5,4 milliards d’euros que nous totalisons.

Quelles thématiques d’investissement sortent renforcées du contexte actuel ?

La crise valide certaines des thématiques qui avaient été identifiées en amont. Elle accélère l’adoption d’évolutions sociétales qui pouvaient sembler lointaines aux investisseurs. La digitalisation de l’économie, la dématérialisation des flux et le télétravail sont ainsi devenus une réalité, et non plus de simples tendances listées dans des fonds positionnés sur les ruptures technologiques.

L’innovation, la transition énergétique et la santé sont, en toute logique, les thématiques les plus renforcées par cette crise. Celle-ci a modifié les horizons de temps. La santé et la recherche médicale se positionnent traditionnellement sur du moyen ou du long terme, mais les récents événements ont raccourci le calendrier. Ils ont également légitimé l’importance de l’innovation.

Autre phénomène notable, la crise a eu pour conséquence un soutien financier inédit pour ces thématiques. Elle a permis un afflux de capitaux, de subventions, qui n’aurait pas été possible sans cet électrochoc. Les capitaux investis en urgence favorisent donc des entreprises, voire des secteurs entiers. La meilleure illustration est la multiplication des «green deals» qui représentent une part significative des plans de relance annoncés et visent une accélération de la transition énergétique.

Enfin, cela confirme une tendance transverse à tous les fonds thématiques : l’importance de l’ISR. L’ensemble de notre gamme thématique, à l’exception de notre fonds or, a obtenu le label d’Etat ISR comme Tocqueville Technology ISR ou encore Tocqueville Silver Age ISR. Cela se traduit aussi par notre accompagnement auprès des entreprises – spécialistes du stock-picking, nous intervenons auprès des sociétés dans lesquelles nous investissons. Par ailleurs, notre ambition est de consacrer une partie des frais de gestion au financement de projets concrets pour chacun de nos fonds thématiques. C’est déjà le cas avec notre fonds France, Tocqueville Odyssée ISR, qui a noué un partenariat en faveur du fonds de dotation du Louvre.

L’accélération sur ces thématiques se répercute-t-elle sur la performance ?

Parmi les secteurs les plus performants se trouvent en effet la technologie et la santé. Tous deux sont au cœur des évolutions sociales et comportementales induites par la pandémie. La croissance des bénéfices embarqués y est donc plus forte qu’ailleurs et cela se vérifie également avec les performances des fonds thématiques.

A l’inverse, la crise remet-elle en question la validité de certains thèmes d’investissement ?

Dans les faits, nous n’avons pas attendu la crise pour faire évoluer les thématiques de certains de nos fonds comme la tendance vers un retour à la régionalisation. Tocqueville Megatrends ISR est un fonds positionné sur les grandes tendances qui vont faire l’avenir. Investis sur la raréfaction des ressources naturelles, nous avons fait évoluer ce positionnement, la thématique étant désormais celle de la consommation durable et des énergies vertes.

Certains thèmes «classiques» sont également plébiscités en cette période de crise, comme notre fonds Tocqueville Gold, positionné sur l’or. Il apporte ainsi une réponse aux incertitudes, notamment dans le cas d’un retour de l’inflation ou d’une violente aversion au risque. 

Document à caractère publicitaire

L’investissement en parts d’OPC comporte des risques. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les informations contenues dans le document ne sauraient se substituer à l’exhaustivité de la documentation légale disponible sur le site internet de Tocqueville Finance www.tocquevillefinance.fr.

Il convient de se rapprocher de votre conseiller financier pour un examen en fonction de votre profil investisseur.

Tocqueville Finance, société anonyme au capital de 2 520 547,80 euros – Siège social : 34 rue de la Fédération 75015 Paris – RCS Paris 381 652 072 – agréée en tant que société de gestion de portefeuille par l’Autorité des marchés financiers sous le numéro GP 91012.