Allocation

Bryan Petermann, gestionnaire de portefeuille, Muzinich

La duration s’impose comme critère de gestion sur le high yield

Option Finance - 9 avril 2021 - Parole d'expert

Sur l’obligataire, le segment du high yield américain représente, pour Bryan Petermann, gestionnaire de portefeuille chez Muzinich, le meilleur moyen de profiter de la reprise économique tout en se protégeant d’une remontée des taux. A condition d’y faire les réallocations nécessaires par rapport à l’année dernière.

Qu’est-ce qui justifie l’intérêt que semblent actuellement porter les investisseurs au marché du high yield américain ?

L’environnement actuel est favorable aux actifs risqués donc au high yield. Quant aux Etats-Unis, ils avancent vers la reprise économique de manière agressive, grâce aux actions de la Fed et à la campagne de vaccination. A ce contexte macro-économique se conjugue un niveau de taux encore très bas, notamment, sur les obligations du Trésor à 10 ans. Dans l’hypothèse d’une croissance comprise entre 4% et 6% en 2021, nous estimons que les taux d’intérêt commenceront à monter. Alors, les spreads sur le high yield américain constitueront un moyen de profiter de l’amélioration économique tout en limitant l’impact de la hausse des taux grâce à une duration relativement courte, à 3,6 ans actuellement. 


Cela signifie-t-il qu’il faut désormais se concentrer uniquement sur des durations courtes ?

Historiquement, la duration n’est pas le critère de gestion principal sur le segment high yield. Avec des spreads traditionnellement élevés, le marché peut facilement absorber les évolutions de taux, contrairement au segment investment grade sur lequel les spreads sont plus resserrés. Toutefois, les niveaux des taux, notamment sur les Bons du Trésor à 10 ans, obligent désormais à une gestion de la duration sur l’ensemble de la classe obligataire. Dans notre gestion high yield, nous tenons donc actuellement autant compte du critère « taux » que du critère « qualité du crédit », car nous cherchons des sociétés qui vont profiter de la reprise. Ce double prisme représente une situation relativement unique en matière de gestion high yield. 


Le high yield compte beaucoup de « fallen angels », ou anges déchus, ces entreprises qui ont été dégradées. Contribuent-ils à l’attractivité de ce marché ?  

Les fallen angels ont toujours fait partie des meilleures opportunités du high yield. Ce sont des entreprises de taille supérieure et plus diversifiées que celles qui composent cet univers. Le moment où elles tombent dans la catégorie high yield est idéal pour se positionner, car c’est l’occasion de profiter des ventes que sont contraints de réaliser les investisseurs investment grade. Au 2nd semestre 2020, l’équivalent de 150 Mds$ de fallen angels sont arrivés sur notre segment d’investissement et nous y avons trouvé de très belles opportunités. Avec l’amélioration de l’économie, les fallen angels sont de moins en moins nombreux. Ces « anges déchus » sont devenus des « étoiles montantes » potentielles. Nous profiterons de la requalification de certains en investment grade pour vendre nos positions ayant le mieux performé. 


Quelles sont les autres allocations que vous allez effectuer au sein de votre portefeuille high yield ? 

D’une part, nous maintenons une duration courte pour protéger notre portefeuille face à la probable hausse des taux, avec toutefois quelques exceptions sur des positions spécifiques, telles que des entreprises qui pourraient passer en investment grade. D’autre part, nous souhaitons profiter de la reprise économique américaine et de l’amélioration de la santé financière des sociétés. Nous faisons donc le choix de mettre plus de risque en portefeuille, en privilégiant les notations B plutôt que BB, et en opérant une réallocation en faveur de secteurs plus cycliques, tout en restant sélectifs. 

Informations importantes

La société Muzinich & Co. mentionnée dans le présent document est définie comme Muzinich & Co. Limited et ses sociétés affiliées. Ce document a été produit à des fins d’information uniquement et, en tant que tel, les opinions qu’il contient ne doivent pas être considérées comme des conseils d’investissement. Les opinions sont celles de la date de publication et sont susceptibles d’être modifiées sans référence ni notification. Les résultats passés ne garantissent pas les performances futures. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent baisser ou augmenter, et ne sont pas garantis. Les points de vue et opinions exprimés ne doivent pas être interprétés comme une offre d’achat ou de vente ou une invitation à s’engager dans une quelconque activité d’investissement ; ils sont uniquement destinés à des fins d’information. Les opinions et déclarations sur les tendances des marchés financiers qui sont fondées sur les conditions du marché constituent notre jugement à la date de ce qui précède. Elles sont considérées comme exactes au moment de la rédaction, mais aucune garantie d’exactitude n’est donnée et aucune responsabilité n’est acceptée en cas d’erreur ou d’omission. Certaines informations contenues dans ce qui précède constituent des déclarations prévisionnelles ; en raison de divers risques et incertitudes, les événements réels peuvent différer matériellement de ceux reflétés ou envisagés dans ces déclarations prévisionnelles. Rien de ce qui précède ne peut être considéré comme une garantie, une promesse, une assurance ou une représentation de l’avenir.

Toutes les informations contenues dans ce document sont considérées comme exactes à la date indiquée, ne sont pas complètes et peuvent être modifiées à tout moment. Certaines informations contenues dans le présent document sont basées sur des données obtenues auprès de tiers et, bien que considérées comme fiables, elles n’ont pas été vérifiées de manière indépendante par quiconque au sein de Muzinich and Co. ou affilié à cette dernière, leur exactitude ou leur exhaustivité ne peut être garantie. Publié dans l’Union européenne par Muzinich & Co. (Dublin) Limited, qui est autorisée et réglementée par la Banque centrale d’Irlande. Enregistrée en Irlande sous le numéro 625717. Siège social : 16 Fitzwilliam Street Upper, Dublin 2, D02Y221, Irlande. Réf.  : 2021-04-01-6157