Allocation

Actions

La rotation sectorielle va-t-elle se poursuivre ?

Option Finance - 13 juin 2016 - Audrey Spy

Marché actions

La rotation sectorielle va-t-elle se poursuivre ?

En début d’année, les marchés actions ont été marqués par un retour en grâce du secteur de l’énergie, à tel point que cela a pesé sur les performances des fonds qui en étaient absents. Cette situation exceptionnelle ne devrait pas se poursuivre durant le reste de l’année, mais d’autres secteurs, comme les financières, pourraient prendre le relais.

La rotation sectorielle sur les marchés actions a pris de court tous les gestionnaires d’actifs début 2016. Contre toute attente, les secteurs d’activité les plus délaissés par le passé ont fait un retour en force remarqué puisque les fonds misant sur les valeurs de l’énergie, en particulier celles liées aux métaux précieux, ont en effet gagné en moyenne plus de 75 % d’après Morningstar depuis le début de l’année (au 9 juin) ! Ce segment constituait un pari incontournable pour tout investisseur souhaitant obtenir des performances en Bourse.

La grande majorité des autres secteurs ont en effet affiché des pertes : - 20 % pour les biotechnologies, - 8 % pour la santé, - 6 % pour la finance, - 1 % pour la consommation… L’ensemble des marchés actions enregistrent ainsi en moyenne des performances assez décevantes, autour de 3 % pour le S&P 500 et à - 6,6 % pour le Stoxx 600. Peu de gestionnaires, en dehors des spécialistes, ont en effet misé sur le retour des secteurs liés à l’énergie.

Eric Lauri, gérant, Exane Asset Management
Exane Asset Management

«A la fin de 2015, ce dernier ne représentait que 2 % des indices de référence, contre 5 à 6 % en 2012, rappelle Eric Lauri, gérant chez Exane Asset Management. Face à la baisse des prix des cours des matières premières, ce segment de la cote a perdu en trois ans au moins 70 % de sa capitalisation boursière, conduisant à le rendre beaucoup moins fondamental pour la plupart des gérants.» Ces derniers, en particulier ceux qui suivent les benchmarks, n’ont de fait pas assez anticipé son retour en grâce.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner