Allocation

La sélection de Funds

Fonds de référence 2019 - Gestion factorielle

Funds Magazine - Novembre 2019 - Pierre Gelis et Catherine Rekik

Gestion factorielle

L’investissement factoriel n’est pas nouveau car, depuis plus de trente ans, de nombreuses études universitaires ont théorisé l’analyse des sources de performance des fonds. En revanche, son utilisation dans la gestion des portefeuilles s’avère bien plus récente et souffre d’un déficit d’audience.

Pourquoi investir dans des fonds recourant à la gestion factorielle ?

Véritable troisième pilier dans un processus d’investissement, la prise en compte de facteurs tels que qualité, croissance, momentum, value, rendement, faible volatilité vise à apporter une nouvelle dimension dans la diversification d’un portefeuille et le contrôle du risque. De ce fait, les facteurs sont beaucoup plus utilisés avec un objectif structurel que tactique, car ils visent à identifier différentes sources de performance alternatives dans la construction d’une allocation d’actifs. Bien que le comportement des facteurs s’avère cyclique, bien peu de gérants s’aventurent à en infléchir la pondération en s’appuyant sur des anticipations. Les recherches réalisées montrent qu’il est très difficile d’anticiper un signal d’achat ou de vente, ou bien même de mettre en place une couverture. Dans ces conditions, les gérants préfèrent maintenir leurs positions tout au long du cycle, afin de capter les primes attachées aux facteurs qu’ils ont sélectionnés.

Quelles stratégies adopter ?

Les marchés continuent à plébisciter le style croissance et délaissent le value, mais pour combien de temps ? La stratégie «faible volatilité» se comporte bien dans les phases de doute, mais perd du terrain lorsque les marchés reviennent à meilleure fortune. S’il n’est guère possible de faire évoluer la pondération de tel ou tel facteur et de maximiser ainsi une performance, il semble en revanche avantageux de déterminer une stratégie tenant compte de l’allocation d’actifs globale de l’investisseur. Ainsi, un portefeuille faisant la part belle en valeur de croissance pourra être rééquilibré en sélectionnant un fonds «low vol».

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner