Allocation

Parole d’expert

«Le nouvel ETF de Source sur les matières premières répond précisément aux besoin des investisseurs»

Option Finance - 27 février 2017 - Communiqué

ETF

Interview de Pierre-Olivier Cohen, responsable commercial France, Belgique, Luxembourg de Source

Comment se porte le marché des trackers ?
Le marché européen des ETF est en très bonne forme. A fin 2016, les encours sous gestion en Europe atteignent plus de 500 milliards d’euros, et une récente étude d’Ernst & Young publiée l’année dernière prévoit une hausse des encours jusqu’à 1 000 milliards d’euros d’ici fin 2020.
Une grande partie de cette collecte est susceptible de se faire aux dépens des fonds traditionnels. Les ETF ont connu une croissance plus rapide que les fonds traditionnels, les investisseurs délaissant les fonds activement gérés considérés comme trop chers et peu performants au profit des ETF jugés plus compétitifs.

Comment se positionne Source sur le marché des ETF ?
Nous sommes le seul fournisseur d’ETF indépendant en Europe, ce qui nous permet de développer des produits en fonction des besoins des investisseurs et non à la demande d’une maison mère. Avec 21,2 milliards d’euros sous gestion, nous figurons parmi les fournisseurs d’ETF les plus importants en Europe.
On peut décomposer notre gamme de produits en deux catégories. Dans la première on trouve un vaste choix d’ETF pour s’exposer aux indices «cœur de portefeuille». Certains d’entre eux sont parmi les moins chers du marché, avec des «tracking error» très faibles.
Dans la deuxième catégorie, vous avez un choix de stratégies innovantes que vous ne trouverez chez aucun autre fournisseur – car nous sommes libres de travailler avec des gérants d’actifs et des banques d’investissement pour développer des stratégies et les transformer en un format ETF efficient.

Quels sont les avantages des ETF indiciels par rapport à une gestion active ?

Les ETF passifs possèdent trois avantages clés. Le premier est leur facilité d’accès, car les investisseurs peuvent les acheter ou les vendre quand ils le souhaitent en Bourse. Le deuxième est la transparence renforcée des ETF, car un investisseur en ETF peut plus facilement accéder aux titres détenus dans le fonds. Le troisième, et peut-être le plus important, est la performance. Surperformer l’indice de référence est difficile et la plupart des fonds actifs n’y arrivent pas : le rendement après frais de gestion de la plupart des fonds actifs est plus faible que le rendement net de frais des ETF indiciels.

Comment les trackers de Source répliquent-ils fidèlement leurs indices ?
Cela dépend de l’indice et de la méthode la plus appropriée. Tous nos ETF actions et obligations détiennent un panier de titres physiques. Certains d’entre eux cherchent à détenir exactement les mêmes titres que l’indice qu’ils répliquent, en d’autres termes ils utilisent la réplication physique.
D’autres ETF peuvent ne pas détenir exactement les mêmes titres que l’indice et vont répliquer la performance de l’indice en utilisant des swaps, où la contrepartie (ex : une grande banque) accepte de fournir la performance de l’indice contre rémunération (réplication physique avec «overlay» de swap). Ce système est très efficace, avec une «tracking différence» très faible – généralement le rendement de l’indice moins les frais de gestion.

Vous étoffez votre gamme avec un tracker sur les matières premières. Quelles sont ses caractéristiques ?
Nous avions déjà un ETF matières premières combinant cinq stratégies de seconde génération et qui a été l’un des ETF les plus performants en Europe dans son domaine, mais certains investisseurs nous demandaient une exposition simple aux matières premières. En observant le marché, nous avons constaté qu’il existait déjà plusieurs produits, mais qui semblaient trop chers.
Ainsi, nous avons lancé un ETF UCITS qui fournit une exposition efficace à l’indice Bloomberg Commodity («BCOM»), un des indices matières premières les plus suivis. L’ETF Source inclut des frais de gestion de 0,19 % par an et des frais de swap de 0,21 % par an, ce qui signifie qu’il est environ moitié moins cher que les fonds concurrents (avec des frais totaux compris entre 0,75 % et 1 % l’année dernière). Ce lancement a été couronné de succès et le fonds a déjà levé plus d’un milliard de dollars en un mois.