Allocation

Actions

Les actions font leur retour en portefeuille

Funds - septembre 2013 - Catherine Rekik

Capital-risque, Actions

Source : Fotolia

Les Bourses américaines et européennes enregistrent de belles performances depuis le début de l’année et bénéfi cient, depuis l’été, de flux positifs, notamment en Europe. Mais, en dépit de la faible rémunération des actifs sans risque, les conseillers en gestion de patrimoine ont toujours du mal à convaincre les clients d’investir sur les actifs risqués. A travers les exemples d’un CGP et d’un banquier privé, Funds revient sur la meilleure façon de s’exposer aux actions et sur les arbitrages entre les différents marchés.

La remontée rapide de la confiance dans l’économie mondiale a entraîné une nouvelle rotation des obligations vers les actions, selon un indice publié par Invesco le 27 août (sentiment recueilli auprès de 100 sélectionneurs de fonds en Europe). Plus de la moitié des sondés affirment être positifs ou très positifs sur l’économie mondiale contre à peine 17 % un an auparavant. «Même les problèmes économiques européens les plus sérieux inquiètent moins les investisseurs», indique Invesco. Cette amélioration du sentiment de confiance a un impact sur la composition des portefeuilles, puisque 

«44 % des sondés envisagent d’augamenter leur exposition aux actions européennes plus qu’à toute autre classe d’actifs sur les douze prochains mois». Par ailleurs, d’après Morningstar, les sociétés de gestion ont profité d’un retour des investisseurs européens et ce sont surtout les fonds actions qui ont enregistré la plus grosse part de la collecte en juillet, avec 10,2 milliards d’euros d’argent reçu.

L’Europe retrouve de l’attrait

Durant l’été, alors que les principaux indices ont franchi de nouveaux records avant de terminer le mois d’août en repli sur fond de conflit en Syrie, les marchés actions, notamment en Europe, ont largement profité des sorties de capitaux des pays émergents. «Les capitaux de la zone euro ont fait l’objet cet été d’une augmentation significative des flux non-résidents. La semaine du 12 août a vu 2,3 milliards de “new money” arriver en Europe, soit le plus gros montant observé depuis deux ans», a...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner