Allocation

Tendance

Les assureurs-vie revoient leur allocation d’actifs

Option Finance - 8 février 2016 - Sandra Sebag

Assurance vie, Allocation d'actifs

Les assureurs-vie revoient leur allocation d’actifs

Le rendement versé par les compagnies d’assurance pour les contrats en euros s’élève en moyenne à 2,3 % en 2015, soit un niveau légèrement en baisse par rapport à 2014. Les assureurs ont néanmoins réussi à préserver la performance de ces produits grâce à la diversification de leur allocation d’actifs et à l’orientation de la collecte vers des contrats en unités de compte.

2015 a été une très bonne année pour l’assurance-vie française. La collecte nette a augmenté de près de 10 % sur un an, passant de 22,6 milliards d’euros en 2014 à 24,6 milliards d’euros en 2015, selon les chiffres publiés par la Fédération française de l’assurance (FFA), le 28 janvier dernier. Cette bonne collecte s’explique en partie par la désaffection des particuliers pour les livrets bancaires, dont les rendements ont baissé. Le taux du Livret A est par exemple passé sous la barre des 1 % en 2015, à 0,75 %.

A contrario, les rendements servis sur les fonds en euros demeurent encore relativement attractifs. Ils ressortent en effet en moyenne à 2,3 %. Qui plus est, les rendements nets d’inflation ont augmenté de façon continue ces cinq dernières années (voir tableau).  Un constat mis en avant par les associations d’épargnants. «En termes réels, les rendements sur les fonds en euros en 2015 offrent un pouvoir d’achat supérieur à celui des années précédentes», se félicite Gérard Bekerman, président de l’AFER (Association française d’épargne et de retraite).

Un produit d’appel

Du côté des rendements bruts, la baisse moyenne est quant à elle limitée puisqu’elle ressort à seulement 0,2 %. Pourtant, compte tenu de la baisse des taux, toute nouvelle collecte nette sur les fonds en euros est investie en partie sur des obligations moins bien rémunérées que celles déjà détenues en portefeuille. Au final, les assureurs obtiennent donc une performance moyenne inférieure et doivent donc diminuer...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner