Allocation

Tendance

Les ETF obligataires en plein essor

Option Finance - 2 décembre 2019 - Sandra Sebag

ETF, ESG

Les ETF obligataires en plein essor

Dans un contexte de collecte très porteur pour la gestion passive, les ETF obligataires ne cessent de gagner des parts de marché par rapport aux ETF actions. Ils représentent maintenant plus d’un quart des encours en Europe. Au sein de ce marché, l’innovation se concentre tout particulièrement sur l’application de filtres ESG aux indices obligataires traditionnels.

2019 est sans conteste une année de succès pour les ETF. «Au 21 novembre, la collecte nette dans les ETF en Europe ressortait à 82,9 milliards d’euros depuis le début de l’année, contre 44 milliards d’euros l’an dernier. Le record de 2017 avec une collecte nette de 93 milliards ne semble pas si éloigné si les flux continuent au même rythme», avance François Millet, responsable des stratégies ETF, ESG et Innovation chez Lyxor.

José Garcia Zarate, directeur associé de la recherche sur les stratégies passives, Morningstar
Morningstar

Dans ce contexte porteur, les obligations ont été un des sous-jacents les plus plébiscités. «Depuis le début de l’année jusqu’à fin octobre, la collecte nette en Europe dans les ETF obligataires a été de 44,7 milliards d’euros, contre 20,1 milliards d’euros dans les ETF avec des actions pour sous-jacents, souligne José Garcia Zarate, directeur associé de la recherche sur les stratégies passives chez Morningstar. Sur un an, les encours sous gestion dans ces actifs ont ainsi connu une forte progression, passant de 146 milliards d’euros à 224 milliards à fin octobre. Ils représentaient seulement 94 milliards d’euros, il y a cinq ans.»

Des indices tardivement répliqués

Par conséquent, la part de marché de ces instruments sur l’ensemble des ETF européens a grimpé sur un an à 26 %, contre 21,5 % un an auparavant. Au niveau mondial aussi, les records s’enchaînent.

Arnaud Gihan, responsable de l’activité ETF, BlackRock
BlackRock

«La barre des 1 000 milliards de dollars d’encours dans les ETF obligataires a été franchie au deuxième trimestre 2019, ils avaient ensuite atteint les 1 100 de dollars à fin septembre, se félicite Arnaud Gihan, responsable de l’activité ETF chez BlackRock en France. Sur les neuf premiers mois de l’année, la collecte nette dans ces instruments a été de 190 milliards de dollars au niveau mondial, contre 140 milliards pour les ETF avec des sous-jacents actions.»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner