Asset Management

Allocation

Les fonds d’actions Etats-Unis en surperformance

Funds - 31 Janvier 2020 - Pierre Gélis

Fonds actions, Etats-Unis

Selon toute logique, outre-Atlantique, la performance des fonds d’actions sera inférieure à celle obtenue en 2019, et une consolidation apparaît même salutaire. Plus qu’un risque, cela représenterait une opportunité pour constituer ou augmenter une allocation d’actifs à bon compte. Bien évidemment, le président en place reste un facteur d’instabilité mais, a contrario, il renforce la conviction selon laquelle la finance comportementale permet d’éviter la contamination sur des craintes vite oubliées pour au contraire concentrer l’attention sur les fondamentaux.

La croissance économique ralentit aux Etats-Unis, ce qui était largement anticipé compte tenu de l’insistance des rumeurs à prévoir depuis plus de deux ans une récession imminente en raison de la longueur record du cycle actuel. Pour l’instant, les statistiques révèlent un tassement du rythme de la hausse du PIB, qui s’explique largement par l’essoufflement de l’effet de relance instillé par la réforme fiscale décidée par Donald Trump au début de son mandat présidentiel. Par ailleurs, les particuliers restent confiants, comme le montrent les statistiques sur les délivrances de permis de construire et les mises en chantier qui se maintiennent fermement sur leur tendance haussière après le point bas de 2009. Malgré leur confiance, les consommateurs limitent leurs dépenses à leurs revenus, si bien que la croissance ne dépend pas du crédit. Au contraire, le taux d’endettement des ménages baisse et les défauts sur la dette immobilière sont peu nombreux, signe de la solidité de la croissance. A cet égard, la situation est très différente de celle de 2007-2008.

La politique monétaire reste une variable clé

Du côté de la Bourse, la politique monétaire qui est à l’origine de la forte progression des actions, avec une hausse de l’indice S&P 500 inespérée de 31,5 %, reste une variable clé pour la valorisation des actions en 2020. Pour l’heure, la Fed ne s’engage pas à baisser à nouveau ses taux directeurs et continue à apporter des liquidités au marché, ce qui conforte la faiblesse de la volatilité. Tout semble en place pour...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner