Allocation

Où investir

Les gérants retrouvent de l’appétit pour les actions

Option Finance - 13 janvier 2020 - Sandra Sebag

gérant, Actions, Allocation d'actifs

Les gérants retrouvent de l’appétit pour les actions

Très prudents il y a un an, les gérants sont beaucoup plus enclins en ce début d’année à investir sur les actifs à risque. Un sentiment qui profite en particulier aux actions des pays développés. Dans un contexte de stabilisation voire de hausse des taux, ils se détournent en revanche des obligations souveraines et du monétaire. La sélectivité est de mise sur les marchés émergents.

Après une année 2018 catastrophique pour l’ensemble des classes d’actifs, 2019 a constitué un cru exceptionnel pour les marchés financiers. A titre d’exemple, l’Eurostoxx 50, qui reflète les plus grandes valeurs de la zone euro, affiche une progression annuelle de 27,3 %, tandis que les valeurs américaines enchaînent les records, le S&P 500 ayant grimpé de 31,5 % sur l’année ! De même, la baisse des taux d’intérêt a été favorable aux actifs obligataires qui affichent pour la plupart d’entre eux une performance positive l’an dernier. Des performances que les gérants n’avaient pas du tout anticipées. En effet, ces derniers ont abordé 2019 avec une extrême prudence et étaient tous très peu enclins à mettre du risque en portefeuille. Cette tendance ressortait clairement, début 2019, du sondage semestriel réalisé par la rédaction d’Option Finance auprès de plus d’une trentaine de sociétés de gestion diverses (filiales de banque, de compagnies d’assurance, acteurs étrangers ou indépendants domiciliés ou distribuant leurs produits en France).

Un an après, les gérants abordent l’année 2020 avec une relative confiance. 38 sociétés de gestion ont été interrogées dans le cadre d’un nouveau panel. Elles sont très majoritairement positives vis-à-vis des actions. Seules 6 d’entre elles sont sous-pondérées sur les actions européennes, 4 sur celles de la zone euro, 3 sur les émergents, 6 sur le Japon et 4 sur les actions monde. Parmi les autres, moins d’un tiers se disent neutres.

Stéphane Déo, stratégiste, La Banque Postale Asset Management
La Banque Postale Asset Management

Par...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner