Asset Management

Allocation

Les green bonds, des instruments conventionnels pour verdir les portefeuilles

Option Finance - 10 septembre 2018 - Séverine Leboucher

Green bonds, Allocation

Les green bonds, des instruments conventionnels pour verdir les portefeuilles

A la fois très faciles d’utilisation car construits comme des obligations traditionnelles et très atypiques par le fléchage des fonds vers des projets environnementaux, les green bonds séduisent toujours plus d’investisseurs institutionnels. Mais pour devenir une classe d’actifs à part entière, la base d’émetteurs doit encore se diversifier.

Avec 250 milliards d’euros d’émissions attendus en 2018, soit une hausse de 50 % sur un an selon les données mondiales de la Climate Bond Initiative, le jeune marché des obligations vertes poursuit son développement rapide. Quasi inexistantes en 2012, les émissions de ces titres de dette finançant des projets environnementaux ont sextuplé depuis 2014 et l’arrivée des premières émissions corporate. Et face au dynamisme de l’offre, la demande des investisseurs n’est, elle non plus, pas en reste. L’Af2i, qui a étudié pour la première fois cette année la manière dont les institutionnels français prennent en compte les critères ESG dans leur politique d’investissement, évalue que 18 % des encours investis sur des supports ISR le sont sur des obligations vertes. Les asset managers ne s’y trompent pas et les fonds estampillés «green bond» se multiplient ces dernières années. La base de données spécialisée Environnemental Finance a dénombré 14 nouveaux fonds créés en 2017 dans le monde, pour un total d’actifs sous gestion de 5,34 milliards de dollars (4,61 milliards d’euros), en doublement sur un an. En France, ce sont 30 fonds obligataires ouverts à la distribution qui s’affichent «green» dans leur dénomination selon Morningstar, qui ne dispose pas d’une catégorie spécifique pour les fonds d’obligations vertes. A fin juillet, ils avaient collecté 841,8 millions d’euros sur l’année, contre 287 millions sur la même période l’an dernier. Après une forte augmentation en 2017, l’indice Barclays MSCI Global Green Bond est pourtant en repli de 2,60 % depuis un an, dans un contexte obligataire difficile.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner