Allocation

Tendance

Les marchés émergents confirment leur retour

Option Finance - 26 juin 2017 - Guillaume Clément

Marchés émergents, Gestion d'actifs, ETF, Dette, Actions

Les marchés émergents confirment leur retour

Délaissés entre 2013 et 2015, les marchés émergents attirent de nouveau les investisseurs. Alors que les obligations en dollars ont enregistré la plus forte collecte depuis le début de l’année, les gérants souhaitent s’exposer davantage aux dettes en devises locales, plus rémunératrices bien que davantage risquées.

Le retour des investisseurs sur les marchés émergents se confirme. Depuis le début de l’année, les fonds actions émergentes commercialisés en France ont enregistré une collecte nette de 4,15 milliards d’euros, tandis que les fonds obligations émergentes ont récolté 17,2 milliards d’euros, selon SIX Financial Information. «Après trois années de décollecte, ces flux démontrent le regain d’intérêt des investisseurs, notamment institutionnels, observé depuis début 2016 envers ces classes d’actifs», souligne Bruno Vanier, président de Gemway Assets.

Brian Dunnett, head of product specialists,

HSBC Global Asset Management

HSBC Global Asset Management

Une tendance qui ne concerne pas seulement la France, puisqu’elle s’est même accélérée au niveau mondial. «Depuis début janvier 2017, les actions émergentes ont attiré environ 37 milliards de dollars de flux, tandis que l’ensemble des produits de dette émergente ont globalement collecté 45 milliards de dollars… soit 3 milliards de plus que sur l’ensemble de l’année 2016», confirme Brian Dunnett, head of product specialists chez HSBC Global Asset Management.

Des perspectives macroéconomiques encourageantes 

Plusieurs facteurs expliquent cet intérêt renouvelé. D’abord, les économies émergentes affichent globalement des perspectives macroéconomiques favorables : le FMI anticipe une progression globale de leur PIB de 4,5 % en 2017 et de 4,8 % en 2018. Plus spécifiquement, plusieurs pays commencent à bénéficier de réformes de nature à renforcer leur attractivité. «L’Inde, l’Indonésie ou encore l’Argentine ont par exemple récemment lancé, notamment à la suite de changements de gouvernements,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner