Allocation

Marc Emirian, directeur général/institutionnel, et Gaëlla Hellegouarch, directrice générale/commercial, Theoreim

"Notre objectif est toujours de permettre à la clientèle grand public d’accéder à des stratégies institutionnelles"

Funds Magazine - 16 Octobre 2020 - Propos recueillis par Audrey Corcos

"La diversification à la fois géographique et sur les différentes classes d’actifs doit limiter la volatilité de la performance de nos différents fonds. Nous souhaitons investir dans l’immobilier sous toutes ses formes : à la fois dans des fonds de fonds, des club deals et des actifs en direct."

Quel est l’apport de votre nouvelle société de gestion dans un contexte particulièrement chahuté ?

Marc Emirian : Theoreim se démarque à la fois par son approche multigestion et son architecture ouverte. Partant du constat qu’il est très compliqué pour un acteur de bénéficier d’expertises multiples selon les différents segments d’actifs immobiliers, opter pour le concept de multigestion permet, pour chaque investissement, de s’associer à un partenaire doté d’une solide expertise sur un type d’actifs précis. L’architecture totalement ouverte permet à Theoreim de s’allier en toute indépendance à des partenaires bénéficiant des meilleures compétences sur chacune des thématiques d’investissement abordées.

Gaëlla Hellegouarch : Jusqu’à présent, la multigestion était plutôt l’apanage des professionnels, cherchant à renforcer la diversification et la granularité de leur portefeuille. Elle présente l’intérêt de mieux équilibrer le couple rendement/risque d’un véhicule immobilier. Rendre accessible cette multigestion au grand public permet aux investisseurs privés de limiter les risques tout en optimisant le niveau de rendement grâce au fort niveau d’expertise de nos partenaires. Nos véhicules pourront investir dans des fonds types SCPI, OPCI grand public des fonds luxembourgeois, ou des club deals institutionnels auxquels des investisseurs privés, même fortunés, n’ont habituellement pas accès.


Comment répondre au manque de visibilité actuel ?

Marc Emirian : La diversification à la fois géographique et sur les différentes classes d’actifs doit limiter la volatilité de la performance de nos différents fonds. Nous souhaitons...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner