Asset Management

Où investir

Un succés inégal pour les obligations sur l’inflation

Option Finance - 13 novembre 2020 - Sandra Sebag

Obligations, Inflation

Dès que la reprise va se confirmer, les obligations indexées sur l’inflation devraient à nouveau intéresser les investisseurs. Déjà cette année, les titres souverains américains ont délivré une belle performance, surtout par rapport à leurs équivalents européens. Cet écart s’explique par une baisse nettement plus marquée sur les taux d’intérêt outre-Atlantique, et par des anticipations différentes quant aux perspectives de croissance et donc d’inflation.

Malgré une année chaotique sur les marchés financiers, les fonds composés d’obligations d’Etat américaines indexées sur l’inflation ont réalisé une très belle performance en 2020. Selon les classements réalisés par Six Financial Information, les fonds de cette catégorie commercialisés en France ont délivré en moyenne depuis le début de l’année (au 23 octobre 2020) une performance de 3,6 %. Et au-delà de cette moyenne, sur un total de 374 fonds commercialisés, 74 d’entre eux, soit près de 20 %, ont généré un gain à deux chiffres depuis le début de l’année ! A titre d’exemple, les fonds de Morgan Stanley Investment Management – qui figurent en tête du classement – ont progressé de plus de 80 % sur la période et ceux de Lombard Odier Investment Managers de plus de 40 %. Les indices dédiés à cette classe d’actifs sont eux aussi clairement dans le vert. «La performance depuis le début de l’année des titres américains indexés sur l’inflation (TIPS) ressort à 9,11 % au 3 novembre, contre 7,74 % sur la même période pour les bons du Trésor américains (Treasuries US) toutes maturités confondues», indique Brigitte Le Bris, responsable de la gestion obligataire chez Ostrum Asset Management.

La performance des titres américains indexés sur l’inflation depuis le début de l’année  ressort à 9,11 % au 3 novembre.

Une situation qui tranche avec celle de la zone euro. En effet, les fonds de cette même catégorie ont généré en moyenne une performance nulle depuis le début de l’année (au 23 octobre). Sur un total de 46 fonds accessibles à la commercialisation en France, un peu plus de la moitié, soit 27, sont dans...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi