Allocation

Hausse des taux

Une bonne nouvelle pour les institutionnels

Option Finance - 16 janvier 2017 - Audrey Spy

Taux, Investisseurs institutionnels

Hausse des taux : une bonne nouvelle pour les institutionnels

Les investisseurs institutionnels anticipent assez unanimement une remontée progressive des taux. Si cette dernière peut affecter les portefeuilles de certains d’entre eux, elle devrait néanmoins permettre à tous de retrouver des opportunités de placements sur les marchés obligataires.

Philippe Brossard, chef économiste, AG2R La Mondiale
AG2R La Mondiale

Un nouveau paradigme s’annonce sur le marché obligataire. Après avoir connu plus de trente ans de baisse ininterrompue des taux d’intérêt, les investisseurs doivent se préparer à leur remontée. Portée par la politique monétaire américaine, cette nouvelle tendance devrait se confirmer cette année. «D’un point de vue macroéconomique, la Réserve fédérale américaine a toutes les raisons de poursuivre sa politique de remontée progressive des taux aux Etats-Unis, indique Philippe Brossard, chef économiste d’AG2R La Mondiale. Elle devrait donc annoncer deux à trois nouvelles hausses cette année.»

Des marchés corrélés

Mais cette politique, entamée fin 2015 et réamorcée fin 2016, ne devrait pas conduire à une augmentation spectaculaire des taux américains.

Olivier Héreil, directeur général adjoint et responsable des gestions d’actifs, BNP Paribas Cardif
BNP Paribas Cardif

«Le 10 ans américain devrait atteindre à terme 3 %, soit un niveau plus cohérent à celui de la croissance nominale du pays», estime Olivier Héreil, directeur général adjoint et responsable des gestions d’actifs de BNP Paribas Cardif. En Europe, la configuration est différente puisque l’économie ne devrait pas bénéficier des mêmes facteurs de soutien. L’effet d’entraînement de la hausse des taux américains sur les marchés européens devrait donc être plus limité. Mais il ne sera pas nul. «Compte tenu de la corrélation des marchés, le mouvement de hausse des taux devrait se généraliser en Europe, commente Philippe Brossard. Ainsi, nous estimons que le taux d’intérêt à 10 ans en France devrait progressivement remonter autour de 2,5 % d’ici à 2020.» Ce scénario a d’ores et déjà commencé à se matérialiser puisque le taux à dix ans des emprunts d’Etat français qui s’élevait seulement à 0,18 % en juin dernier atteint actuellement 0,80 %.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner