Allocation

Bilan

Une collecte concentrée sur les grands acteurs français

Option Finance - 3 octobre 2016 - Sandra Sebag

Collecte, Bilan

Une collecte concentrée sur les grands acteurs français

Si l’année n’est pas encore finie, les grandes tendances en termes de collecte se confirment. Depuis huit mois, les flux se concentrent sur quelques classes d’actifs, le monétaire, essentiellement, mais aussi l’obligataire et dans une moindre mesure les fonds de performance absolue. Les filiales de grands groupes ont drainé les montants les plus importants.

L’embellie de la collecte dans la gestion collective française semble se confirmer pour 2016. Après avoir réuni 38,5 milliards d’euros en 2015, les fonds de droit français affichent une collecte nette positive de plus de 22,6 milliards d’euros sur les huit premiers mois de l’année, selon les données collectées par Six Financial Information. Celle-ci est cependant concentrée sur quelques classes d’actifs. Les fonds de trésorerie, avec 33,4 milliards d’euros de souscriptions nettes, ont le plus attiré les investisseurs. Ils sont suivis, loin derrière en termes de montants, par les fonds obligataires (7,7 milliards d’euros de flux positifs) et par les fonds de performance absolue (333 millions d’euros). Les investisseurs, tant particuliers qu’institutionnels, ont plébiscité cette année deux thématiques : la sécurité et la recherche de rendements. Dans ce contexte, ils ont délaissé les actifs risqués.

Les marchés actions ont en effet été très chahutés en début d’année et à cela s’est ajoutée une série de risques géopolitiques en Europe (Brexit, crise migratoire, etc.), mais aussi à l’international. «Les incertitudes économiques rendent les marchés actions difficiles à lire, ce qui limite l’appétit des investisseurs vis-à-vis de cette classe d’actifs et plus généralement vis-à-vis des actifs risqués», affirme Nicolas Gaussel, directeur des gestions de Lyxor Asset Management (AM). Une tendance qui a été renforcée par le fait que le couple rendement/risque sur les actions n’est...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner