Allocation

Sociétés de gestion

Une rentabilité en recul

Option Finance - 20 mars 2017 - Sandra Sebag

Société de gestion

Une rentabilité en recul

Les sociétés de gestion, filiales d’assureurs ou de groupes bancaires, enregistrent quasiment toutes des résultats en baisse en 2016 alors que la plupart d’entre elles ont renoué avec une forte collecte. Un paradoxe qui s’explique par des commissions en contraction, en raison notamment de marchés financiers plus difficiles. Face à cette situation, elles envisagent différentes pistes pour préserver leurs marges.

2016 a été une année contrastée pour les grandes sociétés de gestion françaises, filiales de banques ou de compagnies d’assurance. Certaines ont réussi à dégager, comme l’an passé, des niveaux de collecte relativement élevés, c’est le cas notamment d’Axa Invesment Managers (IM) qui a engrangé des flux historiques à 56,4 milliards d’euros, contre 41,6 milliards l’an dernier. De même, Amundi affiche une collecte relativement conséquente à 62,2 milliards d’euros en 2016, un chiffre toutefois en retrait par rapport aux 80 milliards d’euros atteints en 2015. Mais pour d’autres, l’année a été beaucoup plus difficile. Natixis Global Asset Management (NGAM) a par exemple enregistré une décollecte de 12 milliards d’euros. Entre les deux, BNP Paribas Investment Partners (BNPP IP) confirme son redressement observé en 2015 avec une collecte nette positive de 15,1 milliards d’euros, un chiffre assez proche de celui de l’an dernier.

Ces niveaux de collecte plutôt hétérogènes s’expliquent surtout par un positionnement différent des sociétés de gestion, notamment sur la scène internationale. NGAM a ainsi fortement pâti de sa présence massive aux Etats-Unis sur des spécialisations en retrait jusqu’à la seconde partie de l’année 2016, comme la gestion dite «value» (sur des valeurs décotées). «Nous sommes très présents sur le marché américain à travers notamment nos affiliés Harris et Loomis Sayles, commente Cyril Marie, responsable de la stratégie et du développement corporate chez NGAM. Ces...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner