Investisseurs institutionnels

Frais de gestion

La pression à la baisse se poursuit

Option Finance - 3 octobre 2016 - Audrey Spy

Frais de gestion, Gestion financière

La pression à la baisse se poursuit

Les investisseurs institutionnels continuent de revoir à la baisse la tarification de leur gestion financière. Si leur pouvoir de négociation reste élevé, ils n’en mettent pas moins en place de nouveaux outils pour réduire encore leur facture.

Philippe Goubeault, directeur financier, Agirc-Arrco
Agirc-Arrco

«En moyenne nos frais de gestion s’élevaient chaque année à 25 points de base (pb) des encours gérés, raconte Philippe Goubeault, directeur financier de l’Agirc-Arrco. Ce niveau a été considéré jusqu’à l’an dernier comme assez bien positionné. Cependant, au vu, d’une part, de l’évolution de l’industrie de la gestion financière, notamment des offres de services à des prix inférieurs à ceux encore pratiqués il y a deux à trois ans, et, d’autre part, de la dispersion autour du taux moyen constatée au sein du dispositif de retraite complémentaire, les instances des régimes ont demandé que des mesures soient prises pour réduire significativement le coût de la gestion financière. Selon les premières estimations, les dispositions mises en œuvre devraient conduire, en année pleine, à un coût moyen de 17 points de base.» Comme de nombreux autres investisseurs par le passé, la Fédération des régimes de retraites complémentaires a ainsi décidé cette année de renégocier drastiquement le tarif de sa gestion financière. Et l’Agirc-Arrco ne serait pas le seul dans ce cas de figure. «Face à la faiblesse des rendements offerts sur les marchés, les investisseurs ont tendance à augmenter leur pression sur les frais de gestion», note Vincent Puche, associé Insti 7.

Hélène Donnadieu, experte en gestion d’actifs, BCG
BCG

Cette pression n’est pas récente puisqu’elle a été initiée en 2008, juste après le début de la crise financière. Selon le BCG, les revenus nets des asset managers dans le monde, soit l’équivalent des frais qu’ils facturent à leurs...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Interview - Olivier Neumann, directeur financier de la Fondation de France

«Grâce à l’impact investing, nous complétons nos missions d’intérêt général»

Interview - Thierry Déau, PDG de Meridiam et président de Finance for Tomorrow

«L’absence de standardisation en finance durable ne doit pas être une excuse pour ne pas agir»