Investisseurs institutionnels

Olivier Mareuse, directeur de la direction des gestions d’actifs de la Caisse des dépôts

«Les actions sont une source de rentabilité essentielle pour nos portefeuilles»

Option Finance - 30 septembre 2019 - Propos recueillis par Séverine Leboucher

Caisse des dépôts

Garant d’une part conséquente de l’épargne des Français, la Caisse des dépôts a, depuis deux ans, réorganisé sa direction de la gestion d’actifs. Cette dernière, en charge du placement de 173 milliards d’euros, génère aujourd’hui 1,3 milliard d’euros de bénéfices. Sa diversification vers le non-coté et son large portefeuille d’actions lui permettent de faire face à un environnement de taux négatifs très pénalisant.

Olivier Mareuse, directeur de la direction des gestions d’actifs de la Caisse des dépôts

Caisse des dépôts

D’où proviennent les actifs que gère la Caisse des dépôts ?

Nos actifs proviennent de deux sources : d’une part, les dépôts des livrets d’épargne réglementée, tels que le livret A, dont la collecte est assurée par les banques mais qui sont à 60 % centralisés et gérés par la Caisse ; de l’autre, les dépôts de certaines professions juridiques, notamment les notaires. Les premiers représentent environ 270 milliards d’euros d’encours, les seconds une soixantaine de milliards. Ces ressources sont notamment utilisées par la Caisse des dépôts pour prêter et investir au profit du logement social et des collectivités locales, via la Banque des territoires, et pour prendre des participations dans des entreprises françaises que la Caisse considère comme stratégiques et pour lesquelles elle est majoritaire au capital ou actionnaire de référence. C’est le cas par exemple de Transdev, Egis, Icade et bientôt La Poste. Mais ces dépôts sont aussi investis pour partie sous forme de placements financiers. Ce sont ainsi 173 milliards d’euros qui sont gérés par la direction des gestions d’actifs dont j’ai la charge.

Comment est organisée cette direction ?

Auparavant, la gestion d’actifs de la Caisse était séparée en deux pôles : l’un pour les dépôts d’épargne réglementée et l’autre pour ceux des professions juridiques. En 2017, nous avons fusionné les équipes de gestion au sein d’une même direction. Cette dernière compte désormais 120 salariés, auxquels il faut ajouter ceux de nos trois filiales de gestion d’actifs : CDC Investissement immobilier, CDC Croissance et la Société forestière (qui gère aussi pour compte de tiers). 95 % de nos actifs sont gérés en direct ou via l’une de ces filiales. Les 5 % restants sont délégués à une centaine de sociétés de gestion externes.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner