ISR

Parole d'expert

Aviva Euro Crédit Court ISR complète la gamme de solutions monétaire et court terme d’Aviva Investors France

Option Finance - 28 juin 2021 - Aviva Investors France

Ex-Aviva Investors Euro Crédit 1-3 Hedged Duration, le FCP Aviva Euro Crédit Court ISR a vu son processus de gestion adapté pour venir compléter la gamme de solutions monétaire et court terme d’Aviva Investors France (AIF). Basé sur une gestion active et responsable, ce fonds permet de répondre aux besoins de gestion de trésorerie à 12 mois.

Aviva Euro Crédit Court ISR est la nouvelle dénomination d’Aviva Investors Euro Crédit 1-3 Hedged Duration. Pourquoi ce changement ?


Mhammed Belfaida : Dans le cadre de la gestion monétaire nous proposons déjà deux fonds : Aviva Monétaire ISR CT pour répondre aux besoins « opérationnels » de trésorerie et Aviva Monétaire ISR pour les besoins de trésorerie « de réserve » à trois mois et plus. Mais les trésoriers d’entreprise recherchent également des produits qui optimisent le couple rendement-risque pour leur trésorerie stratégique à 12 mois, la durée de placement recommandée du fonds Aviva Euro Crédit Court ISR. En adoptant cette nouvelle dénomination, mais aussi en adaptant le processus d’investissement, Aviva Euro Crédit Court ISR vient compléter notre gamme de solutions monétaire et court terme pour répondre à l’ensemble des besoins en gestion de trésorerie, de 1 jour à 12 mois.


Karine Petitjean : Ce fonds a obtenu en mars le Label ISR1. L’ensemble de notre gamme de solutions monétaire et court terme permet donc aussi aux investisseurs de s’assurer de financer les institutions et les entreprises les plus respectueuses des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Quels ont été les changements apportés au processus d’investissement ?


K.P. : Aviva Euro Crédit Court ISR est désormais co-géré par l’équipe de gestion monétaire et par l’équipe de gestion crédit. La stratégie du fonds capitalise donc sur cette double expertise éprouvée et reconnue chez Aviva Investors France. La structure du portefeuille a également évolué avec désormais deux stratégies : des investissements sur des titres monétaires et des obligations de maturité jusqu’à 12 mois pour assurer la liquidité2 du portefeuille ; et des titres de créances de maturité un à trois ans pour rechercher un potentiel de rendement supérieur à celui des titres monétaires. Majoritairement positionné sur des titres de créances « investment grade »3 de maturité deux à trois ans, ce FCP cherche, à travers une gestion active et responsable, à tirer profit des écarts de rendement (« spreads ») de crédit pour délivrer une performance nette de frais supérieure à l’indice de référence eSTR (Euro Short-Term Rate) sur une durée de placement recommandée de 12 mois. Plus précisément, la stratégie vise à générer de la performance au travers du potentiel de resserrement des « spreads » mais aussi de l’effet « roll-down »4 au fur et à mesure que les échéances de remboursement se rapprochent.


Quelle est l’approche extra-financière déployée dans le processus de gestion ?


K.P. : La labellisation ISR de nos fonds monétaires repose sur notre conviction qu’il existe une corrélation entre l’amélioration des notes ESG et celle des notes de crédit. Tous les secteurs peuvent être représentés au sein de notre univers d’investissement et les émetteurs sont sélectionnés selon une approche « best-in-universe ». Sur la base des notations extra-financières de l’agence MSCI ESG Research, nous excluons de notre sélection les émetteurs jugés les moins responsables. Le processus de gestion repose également sur une étroite collaboration avec notre équipe dédiée à l’ESG, qui ajoute une expertise qualitative aux données de MSCI ESG Research, mais aussi avec nos analystes crédit dont les recommandations reposent toujours sur une double analyse extra-financière et financière. Nous analysons à l’échelle du portefeuille quatre indicateurs d’impact par rapport à l’univers de référence : l’intensité carbone, l’indépendance des conseils d’administration, la parité au sein de ces conseils et le respect des principes du Pacte mondial des Nations Unies relatifs aux droits humains.

À lire aussi