Asset Management

Stratégie

Données ESG : l’Europe face à l’offensive américaine

Option Finance - 04 Septembre 2020 - Séverine Leboucher

ESG, Europe

Après une intense vague de concentration enregistrée chez les fournisseurs de données extra-financières, la quasi-totalité d’entre eux sont désormais anglo-saxons. Une situation qui commence à faire réagir les asset managers européens et notamment français. Au-delà des enjeux économiques, c’est bien la vision de l’ESG pour les années à venir qui est en jeu. Les régulateurs européens tentent de réagir mais le chemin est encore long.

En avril 2019, le rachat du fleuron français de la notation extra-financière Vigeo Eiris par l’américain Moody’s n’avait guère fait de vagues. L’enjeu stratégique de l’opération pour la gestion d’actifs européenne était quasiment passé inaperçu. Depuis, les mentalités ont évolué. Les appels à redonner au Vieux Continent son indépendance en matière de données ESG se sont multipliés ces dernières semaines. Fin juillet, le rapport du député Alexandre Holroyd pointait du doigt le problème de la concentration du marché de la donnée extra-financière entre les mains de quelques acteurs anglo-saxons. En cette rentrée, c’est au tour de Philippe Setbon, directeur général d’Ostrum AM et vice-président de l’AFG, d’alerter la profession sur cet enjeu : «Si l’on veut modifier les circuits de financement des entreprises pour orienter les investissements vers une économie plus durable, je ne crois pas qu’il soit totalement sain de ne le faire qu’avec des fournisseurs de données non européens, a-t-il exhorté à la tribune de l’Université d’été de l’asset management, organisé par l’université Paris-Dauphine. C’est un sujet absolument stratégique.» 

Le rachat de Vigeo Eiris n’est, de fait, pas une exception : entre 2015 et 2020, sur 17 opérations de fusion-acquisition dans le secteur de la fourniture de données extra-financières, une dizaine ont concerné une cible européenne et un acquéreur américain, liste ainsi le rapport d’Alexandre Holroyd. Parmi les plus emblématiques, on retrouve le rachat...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Christian Cacciuttolo, président de l'UNEP - Union Nationale d'Epargne et de Prévoyance

L'UNEP : "L'immobilier est un objet de consommation qui s'adapte à la demande"