ISR

Focus ISR

Franklin Templeton : une approche ESG intégrée, basée sur l’engagement constructif avec les sociétés

Funds Magazine - Juillet/Août 2019 - Carole Leclerc

ISR

Nommé en l’honneur de Benjamin Franklin, l’un des Pères fondateurs des Etats-Unis, Franklin Templeton fait d’une citation qui lui est attribuée, «do well by doing good1», l’une de ses pierres angulaires. C’est donc tout naturellement que l’investissement responsable constitue l’ADN du gestionnaire d’actifs américain. «L’intégration des facteurs ESG2 dans les processus d’investissement approfondit notre connaissance des entreprises, contribue à atténuer les risques et permet d’améliorer les rendements à long terme», souligne-t-on chez Franklin Templeton. Gérant historiquement les risques et opportunités ESG de manière active, Franklin Templeton a formalisé leur prise en compte dans tous les processus d’investissement depuis 2013, avec aujourd’hui 720 milliards dollars3 d’actifs sous gestion.

Un engagement actif

La philosophie investissement responsable de Franklin Templeton repose sur la conviction forte que l’approche ESG doit être intégrée et non imposée. C’est donc sur la base d’un engagement actif, avec un dialogue constructif permanent entre les sociétés et les équipes de Franklin Templeton sur les enjeux ESG, que ces facteurs figurent au cœur des processus de gestion. Par ailleurs, cette approche ESG ne repose pas sur une sélection «best in class» des univers d’investissement. «Nous procédons à une exclusion normative et sectorielle, puis nous recherchons des sociétés “best to risk in class”, fait valoir David Zahn, responsable taux Europe. Une société qui prend des mesures pour améliorer ses données ESG aura, selon nous, un meilleur profil rendement/risque sur le long terme qu’une société déjà “best in class”. Notre engagement actif permet alors d’accompagner au mieux ces sociétés.»

Une approche gérée par les équipes de gestion…

De cette approche intégrée découle une organisation décentralisée avec une évaluation individuelle de chaque situation. L’analyse et l’engagement ESG sont conduits directement par les équipes de gestion qui travaillent en partenariat avec les spécialistes ESG. Les équipes de gestion choisissent, pour chaque situation, les approches d’engagement les plus appropriées et la meilleure façon de travailler. «Les équipes de direction des sociétés échangent donc sur les enjeux ESG avec les analystes et gérants qu’ils connaissent souvent de longue date, ce qui favorise un accompagnement dans la confiance», souligne David Zahn.

… avec l’appui de spécialistes ESG

L’équipe de spécialistes ESG, en intervenant sur toutes les classes d’actifs, soutient les équipes de gestion en leur fournissant des informations thématiques, sur les enjeux ESG qui émergent et des conseils sur les meilleures pratiques. Leur expertise améliore aussi la capacité de ces équipes à intégrer les données ESG, les recherches et les analyses ESG indépendantes.
Même si Franklin Templeton estime qu’un dialogue constructif direct avec les principales parties est plus efficace qu’une action publique, le gestionnaire s’engage publiquement quand nécessaire pour protéger les intérêts des actionnaires. Signataire des PRI en 2013, Franklin Templeton dialogue et collabore avec des organismes de l’industrie, des organisations non gouvernementales, des universitaires ou d’autres spécialistes qui peuvent fournir de précieux renseignements sur les facteurs ESG ou les activités d’une entreprise.

1. «Faire bien en faisant le bien.»
2. Environnement, social, gouvernance.
3. Au 30 avril 2019.
4. Investissement socialement responsable.
5. Au 30 avril 2019.

Une distinction claire entre ESG et ISR

Estimant que les investisseurs ont des priorités différentes en matière d’ISR4, dont la philosophie tient compte à la fois du rendement financier et d’objectifs éthiques, Franklin Templeton n’intègre pas de telles stratégies dans sa gamme de fonds ouverts. L’ISR est proposé dans des solutions sur mesure afin de personnaliser et d’adapter ces critères d’investissement aux besoins spécifiques de chaque client. «Nous pouvons ainsi évaluer au mieux l’impact des critères ISR et leur incidence potentielle sur le rendement et le profil de risque d’un portefeuille dédié», précise le gestionnaire.