ISR

Raymond Jacobs, managing director de l’équipe Franklin Real Asset Advisors (FRAA)

Investir dans les infrastructures sociales pour conjuguer impact et rendement

Option Finance - 15 Mai 2020 - Parole d'expert

ISR, Immobilier

Hôpitaux, écoles, logements abordables, postes de police, tribunaux : les besoins de financement d’infrastructures sociales ne peuvent être absorbés par les seuls pouvoirs publics. Pour Raymond Jacobs, managing director de l’équipe Franklin Real Asset Advisors (FRAA), ce segment du marché immobilier constitue une véritable opportunité pour les investisseurs institutionnels.

Quel est l’intérêt, pour un investisseur, de se positionner sur un fonds à impact d’infrastructures sociales ?

Le Franklin Templeton Social Infrastructure Fund* a une approche à double rendement qui recherche des opportunités d’investissement «gagnant-gagnant» : un rendement mesurable de l’impact social et environnemental et un rendement financier au moins égal au taux du marché. La stratégie d’investissement est axée sur la constitution d’un portefeuille diversifié d’actifs immobiliers dans toute l’Europe, qui fournissent des services sociaux assurant une fonction communautaire. En plus des flux de trésorerie stables à long terme et liés à l’inflation provenant de la location de ces biens, la stratégie vise à produire un rendement d’impact en cherchant à améliorer le fonctionnement et l’inclusion de chaque actif dans sa communauté. Cette stratégie s’adresse à un large éventail d’investisseurs institutionnels qui recherchent soit une diversification, soit un investissement à impact, soit les deux.

Y a-t-il suffisamment d’opportunités d’investissement ?

Selon la Banque européenne d’investissement, le déficit de financement des investissements dans les infrastructures sociales dans l’Union européenne est d’environ 150 milliards d’euros par an, le plus grand déficit étant observé dans les soins de santé (49 %), le logement abordable (40 %) et l’éducation (11 %). Une pénurie d’infrastructures sociales dans ces domaines peut signifier que les services sociaux fournis aux communautés sont insuffisants. Même parmi les infrastructures sociales existantes, la qualité du parc est souvent inférieure à ce que l’on pourrait souhaiter, et l’empreinte...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner