Réglementation

Financement de l'économie

Les sociétés de gestion misent sur les loans

Option Finance - 6 octobre 2014 - Sandra Sebag

Fonds de dette , Marché obligataire, Réglementation

Depuis deux ans, les fonds de prêts à l’économie se multiplient, favorisés par la réglementation. Certaines sociétés de gestion sont ainsi parvenues à lever des capitaux d’un montant significatif, mais tous les projets ne parviennent à leur terme car les compétences nécessaires pour créer ce type de fonds sont multiples et la concurrence rude.

Les loans, appelés aussi fonds de dettes non cotées ou fonds de prêts à l’économie, ont le vent en poupe ces dernières années. Pour preuve, l’enquête menée par Option Finance auprès des sociétés de gestion montre une forte hausse de la collecte. Amundi, par exemple, qui affichait il y a un peu moins d’un an et demi seulement 475 millions d’encours sous gestion dans cette classe d’actifs annonce maintenant gérer 4 milliards d’euros. De même BNP Paribas Asset Management a collecté récemment sur le seul marché français 1 milliard d’euros sur des fonds de loans… Et les exemples peuvent encore être multipliés (voir tableau).

Ce dynamisme est en partie dû au soutien des pouvoirs publics qui souhaitent orienter les placements des institutionnels vers l’économie réelle. A ce titre, début août 2013, sous la houlette de Bercy, un décret (n°2013-717) a été publié afin de modifier certaines règles d’investissement propres aux entreprises d’assurances et cela pour faciliter leurs investissements dans des fonds de prêts à l’économie. Ce décret élargit la liste des actifs éligibles, notamment aux entreprises non cotées, que les entreprises d’assurances peuvent mettre en face de leurs engagements réglementés. Le plafond des engagements des assureurs dans des fonds de prêts a été fixé à 5 %, ce qui, selon Bercy, correspondrait à 90 milliards d’euros d’investissements. Une somme donc non négligeable et cela d’autant plus que d’autres acteurs devraient bénéficier des mêmes dispositions.

Un nouveau décret en préparation

Un...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner