Asset Management

Francis Doligez, gérant-fondateur, 2AM

«Nous bénéficions d’une forte expertise dans l’application pratique des textes réglementaires»

Option Finance - 13 novembre 2020 - Parole d'expert

Le cabinet 2AM accompagne depuis 2001 les sociétés de gestion de portefeuille, conseillers en investissement financier (CIF) et autres prestataires de services d’investissement (PSI) soumis aux exigences de contrôle et de suivi des autorités de tutelle (AMF, ACPR). Francis Doligez, gérant-fondateur, nous détaille les services proposés à ses clients.

Comment évoluent les problématiques de vos clients ?

Nous proposons à nos clients une offre complète de services pour leur permettre de maîtriser les risques de toutes natures : financiers, opérationnels, réglementaires ou de non-conformité.

Au rang des risques opérationnels, la crise sanitaire actuelle souligne la nécessité pour nos clients d’avoir un réel plan de continuité, qui leur permette non seulement de poursuivre leur activité mais aussi de maintenir le lien avec leurs clients. Ce plan implique des moyens technologiques et humains.

La pression réglementaire est continue et notre activité consiste à nous assurer que nos clients répondent aux exigences réglementaires, qui ont été renforcées ces dernières années, notamment à travers les directives MIF, AIFM et OPCVM.

Nos clients doivent également s’adapter aux évolutions de la gestion d’actifs : les thématiques ISR et impact sont de plus en plus prégnantes. Le label ISR immobilier est effectif depuis le 23 octobre dernier. A partir du moment où les sociétés de gestion vont beaucoup communiquer sur ce label, l’autorité de régulation sera très vigilante pour que les équipes soient formées et que des outils permettent la mesure des différents critères. Les dispositifs de contrôle interne et de conformité en seront impactés de manière très pratique pour vérifier tout cela.

Comment s’adapter aux exigences réglementaires, sans cesse renforcées ?

Au sein de 2AM, une équipe de trois personnes réalise une veille réglementaire continue. Elles y consacrent au total six jours par mois. Un document mensuel est établi à destination de nos clients. Nous ne nous contentons pas de souligner les changements dans la réglementation mais nous effectuons le résumé des adaptations nécessaires pour remplir les exigences de conformité. Sont notamment indiqués les impacts sur les dispositifs de contrôle interne, les dispositifs opérationnels, les moyens humains et les outils, pour que les SGP et PSI puissent s’adapter.

Nous bénéficions d’une forte expertise dans l’application pratique des textes réglementaires grâce à nos interventions constantes auprès des sociétés de gestion de portefeuille et des PSI. Nous sommes ainsi en mesure de répondre à leurs besoins pour qu’elles bénéficient d’un dispositif de contrôle interne, de conformité et de contrôle des risques adapté aux pratiques sur le terrain et aux demandes des autorités de tutelle.

Nous devons nous-mêmes faire évoluer nos plans de contrôle en fonction de cette veille réglementaire car, bien entendu, nos méthodes et standards de contrôle interne sont également impactés. Cela a été par exemple le cas, il y a quelques années, avec le règlement européen «Abus de marché», qui exige de s’équiper d’outils de détection de manipulation des cours, d’informations privilégiées, ou de délits d’initiés. Ou encore récemment avec la cinquième directive européenne «Anti-blanchiment», transposée en droit français, qui impose de développer des outils pour détecter des opérations frauduleuses et pour mieux connaître les clients et prospects et procéder à leur identification formelle.

Quels sont vos axes de développement ?

Nous sommes un acteur historique de la délégation des fonctions de RCCI/RCSI, qui constitue la moitié de notre activité. En nous appuyant sur notre expertise de contrôle interne auprès des sociétés de gestion, nous lançons une offre d’assistance auprès des dépositaires. Ces acteurs, qui ont une mission légale de contrôle des sociétés de gestion, sont, eux aussi, soumis aux exigences de l’AMF pour exécuter leur mission.

Nous développons également une offre portant sur le reporting AIFM, qui doit être fourni sur une base semestrielle et annuelle par les sociétés de gestion. L’objectif de notre solution est de rendre les processus à la fois plus rapides et plus fiables, de façon à soulager nos clients.

Enfin, nous réfléchissons à une offre permettant à certains clients de bénéficier d’un kit modèle de procédures opérationnelles. Ces dernières évoluent constamment en fonction de la réglementation. Nous souhaitons également mettre à disposition des sociétés de gestion et PSI de taille importante notre plan de contrôle interne modèle et l’ensemble de nos solutions techniques de contrôle interne.