Agrica Epargne Euro Responsable

Actions

Agrica Epargne Euro Responsable

Funds Magazine - 29 janvier 2021 - Carole Leclerc

Investi dans les actions de la zone euro et agréé par l’AMF en tant que fonds « significativement engagé », Agrica Epargne Euro Responsable a pour objectif de délivrer une performance financière – en tenant compte des enjeux de durabilité ESG, notamment au regard des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Deux thématiques porteuses sur le long terme sont privilégiées : l’environnement et la santé.

Sur la base de la méthodologie propriétaire ESG et climat d’Agrica Epargne et d’une analyse financière pour finaliser la sélection des valeurs, au moins 50 % des investissements doivent être réalisés dans des entreprises dont les produits ou les services ont une contribution positive aux ODD et au moins 50 % des encours du portefeuille doivent être positionnés sur des entreprises qui favorisent la santé et l’environnement. « Ces deux approches sont complémentaires, puisque 11 des 17 ODD sont tournés vers la santé et l’environnement », précise Florence Bihour-Frezal.

Parmi ses autres marqueurs forts en matière d’investissement responsable, le fonds vise une contribution sociétale ciblée et immédiatement tangible sur le plan local. 10 % des frais de gestion sont donc rétrocédés à deux organisations, Siel Bleu et Clinatec.

Destiné aux investisseurs institutionnels et déjà utilisé par Agrica Epargne dans sa multigestion, ce fonds a également vocation à rejoindre la gamme FCPE de l’offre épargne salariale et retraite d’Agrica Epargne.

Questions à… Florence Bihour-Frezal, directrice de la stratégie ESG, des opérations commerciales et de la communication d’Agrica Epargne

Pourquoi avoir choisi le prisme environnement et santé ?

La santé est ancrée dans l’ADN d’Agrica Epargne en tant que filiale du groupe Agrica qui poursuit une mission d’intérêt sociétal d’accompagnement des entreprises, des salariés et des retraités sur les aspects santé, prévoyance et épargne retraite. La santé est par ailleurs interdépendante de l’environnement. Ce sont deux défis majeurs du XXIe siècle. Selon l’OMS, neuf personnes sur dix qui respirent un air contenant un niveau élevé de polluants et 7 millions de personnes meurent chaque année des conséquences de la pollution de l’air. La variabilité du climat et son réchauffement sont également des causes de décès et de maladies. Le coût économique est considérable. Dans les 15 pays émettant les plus grandes quantités de gaz à effet de serre, les conséquences de la pollution de l’air sur la santé représentent 4 % de leur PIB.

Quelles sont les missions des deux organisations choisies pour rétrocéder des frais de gestion ?

Siel Bleu a pour objectif la prévention santé et l’amélioration de la qualité de vie des personnes fragilisées par l’âge, la maladie, le handicap, à travers l’activité physique adaptée. Le fonds de dotation de Clinatec finance le développement de nouvelles technologies contre les maladies neurodégénératives comme Parkinson ou Alzheimer. Ces deux organisations œuvrent donc, de manière complémentaire, en faveur de l’accès aux soins pour tous, qui est un besoin fondamental ; la première à travers une approche « douce », la seconde avec une approche technologique.

Rechercher un autre fonds