Sélection de fonds

Convertibles

AltaRocca Convertibles

Funds - Avril 2015 - Carole Leclercq

Lancé en janvier 2014, AltaRocca Convertibles est un fonds de conviction investi dans des obligations convertibles libellées en euro.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

Géré par Muriel Blanchier et Xavier Hoche, qui ont créé AltaRocca AM à l’automne 2013, et par Anne-Claire Daussun, qui les a rejoints en juillet dernier, ce fonds repose sur une philosophie de gestion éprouvée, mise en place par ces anciens d’Oddo AM, experts de la classe d’actifs depuis près de vingt ans.
La priorité de l’équipe de gestion est donnée à la simplicité et la transparence. «AltaRocca Convertibles est un fonds pur qui investit uniquement dans des obligations convertibles, souligne Muriel Blanchier. Donc pas de convertibles synthétiques ni d’obligations remboursables en actions, ce qui est essentiel pour profiter du parachute obligataire en cas de turbulences sur les marchés d’actions.» Autre point clé : l’analyse fondamentale des émetteurs constitue la pierre angulaire du processus de gestion.
Le portefeuille dans son ensemble ne doit pas présenter une sensibilité aux actions trop élevée. AltaRocca Convertibles affiche donc un profil défensif pour profiter de la hausse des marchés d’actions européens tout en amortissant les phases de baisse. Cette approche patrimoniale permet ainsi aux investisseurs particuliers de profiter des atouts de la classe d’actifs. «Les convertibles ont généré depuis 1990 la même performance que les actions européennes, mais avec deux fois moins de volatilité», souligne Muriel Blanchier. Les investisseurs peuvent ainsi profiter de la hausse des marchés d’actions, mais plus sereinement. Cette classe d’actifs participe également au financement de l’économie réelle, un argument important à l’heure où les banques se désengagent progressivement.» AltaRocca Convertibles répond aussi aux besoins des institutionnels qui, dans le cadre de Solvency II, peuvent s’exposer aux marchés d’actions tout en optimisant leur consommation de budget de risque.
Bénéficiant de l’expertise reconnue et éprouvée de l’équipe de gestion, AltaRocca Convertibles s’est hissé à la première place en termes de collecte nette sur l’année 2014 du classement EuroPerformance dans la catégorie «Oblig Convertibles Europe», avec 158,4 millions d’euros collectés.

Le processus de gestion

La construction du portefeuille repose sur un processus purement «bottom-up». La première étape consiste à réduire, à l’aide d’un filtre quantitatif, l’univers d’investissement d’environ 250 valeurs à une centaine, et ce en fonction de la convexité des émissions à un an et de leur liquidité. La seconde étape consiste en une analyse qualitative rigoureuse avec, comme étape préliminaire, une étude de la qualité de crédit des émetteurs. «Cette sélection est incontournable dans un univers majoritairement constitué d’émetteurs non notés, explique Muriel Blanchier. Elle permet d’évaluer la capacité de l’émetteur à payer ses coupons et à rembourser sa dette.
C’est également essentiel pour profiter de la dynamique du marché primaire.» Si un émetteur ne passe pas cette première étape, il est exclu de l’univers investissable. L’équipe de gestion procède ensuite à une analyse fondamentale des sous-jacents actions. «Nous consacrons beaucoup de temps à rencontrer les managements des sociétés pour nous assurer de la pérennité de la stratégie à moyen terme et ainsi évaluer le potentiel de hausse et le risque de baisse de l’action», précise Muriel Blanchier. Enfin, l’équipe de gestion réalise une analyse technique des émissions afin d’évaluer le potentiel d’appréciation de la convertible, mais aussi de s’assurer de son parachute obligataire. Le portefeuille sera au final constitué de 40 à 50 valeurs, dont les pondérations dépendent du potentiel d’appréciation des convertibles et du profil de risque de l’émetteur. «Le top 10 représente environ 40 % de l’actif», précise la gérante.

La société de gestion

Créée en 2013 par Muriel Blanchier et Xavier Hoche, AltaRocca Asset Management est une société indépendante dédiée à 100 % à la gestion d’actifs financiers, spécialiste des obligations convertibles et des stratégies de rendement obligataire. Adossée au groupe Primonial, premier groupe indépendant de conception, de gestion et de conseil en solutions de placement en France avec plus de 9 milliards d’euros d’actifs gérés ou conseillés et 2,8 milliards d’euros de collecte à fin 2014, AltaRocca AM développe une offre de solutions d’investissement adaptées aux besoins des investisseurs institutionnels et particuliers : FCP, sicav, mandats, fonds dédiés et conseils en investissements. AltaRocca AM fait partie de la stratégie multiboutique du groupe Primonial et bénéficie à ce titre des fonctions supports communes à toutes les structures d’asset management ainsi que des accords de distribution conclus par le groupe Primonial.

L’équipe de gestion

L’équipe de gestion d’AltaRocca Convertibles est composée de trois analystes-gérants expérimentés spécialistes des obligations convertibles et des stratégies de rendement obligataire qui travaillent ensemble depuis sept ans : Muriel Blanchier (vingt ans d’expérience), Xavier Hoche (vingt ans d’expérience) et Anne-Claire Daussun (sept ans d’expérience). «Chaque dossier d’investissement est étudié collégialement et toutes les décisions d’investissement sont partagées», précise Muriel Blanchier. Leur collaboration de 2008 à 2013 chez Oddo Asset Management leur avait permis de collecter plus de 2 milliards d’euros sur la classe d’actifs. Les performances de l’équipe de gestion sont dans le premier quartile de sa catégorie depuis janvier 2008. La dernière récompense obtenue par les gérants a été le globe de la gestion long terme 2013, prix attribué au fonds Oddo Convertibles Taux sur les cinq dernières années.

Questions à… Muriel Blanchier, analyste-gérante, cofondatrice d’AltaRocca AM

Muriel Blanchier, analyste-gérante, cofondatrice d’AltaRocca AM
AltaRocca AM

Pourquoi avoir choisi de vous focaliser sur l’univers Europe ?

La philosophie d’investissement de notre équipe de gestion est identique depuis plus de sept ans. Nous avons donc souhaité, avec AltaRocca Convertibles, rester concentrés sur notre expertise en sélection d’émetteurs européens. Cette proximité avec les émetteurs est la garantie de pouvoir réaliser une analyse fondamentale, rigoureuse et poussée. Cela nous assure également de la bonne compréhension des clauses particulières contenues dans les prospectus d’émission, notamment en cas d’OPA ou de versement de dividendes exceptionnels.

Quels sont les moteurs de la classe d’actifs pour les prochains mois ?

Après une année 2014 en demi-teinte, notamment sur le second semestre, les valorisations sont revenues à des niveaux attractifs, notamment sur les segments high yield et non notés. Nous identifions trois autres catalyseurs pour les prochains mois, avec tout d’abord un effet de flux dans un contexte de taux sans risque durablement faibles en zone euro. La recherche de rendement, notamment de la part d’investisseurs institutionnels ne pouvant pas, pour des raisons réglementaires, investir directement dans les actions, devrait bénéficier aux convertibles européennes de bonne qualité. Le potentiel de hausse des marchés d’actions devrait également être un important moteur de performance. Même si la croissance devrait rester molle en zone euro, la croissance attendue des bénéfices par action, de l’ordre de 10 % cette année, devrait permettre aux actions européennes de progresser sensiblement cette année. Ce à quoi s’ajoute le soutien de la politique de quantitative easing de la Banque centrale européenne. Pour autant, 2015 ne sera pas un long fleuve tranquille sur les actions en raison d’un grand nombre d’incertitudes tant économiques, financières que géopolitiques. Mais ce retour attendu de la volatilité devrait profiter aux obligations convertibles, puisque leur coussin obligataire leur assure un profil défensif. Enfin, les convertibles présentant une sensibilité taux assez faible, elles seront peu exposées à une éventuelle remontée des taux européens à terme dans le sillage de leurs homologues américains.

Le gisement européen présente-t-il des caractéristiques attractives ?

Oui, notamment dans le contexte actuel. Le gisement européen est majoritairement composé de valeurs cycliques, qui profitent directement de la reprise de la croissance en Europe et dans le monde. Les émetteurs sont également pour la plupart des entreprises de taille moyenne qui sont souvent des cibles privilégiées. Dans un contexte de faible croissance structurelle poussant les entreprises à réaliser des opérations de croissance externe, la reprise du cycle des fusions-acquisitions pourrait être un catalyseur supplémentaire pour les convertibles de la zone euro.

Rechercher un autre fonds